Archives

» Cécile Becker

Mangez de la culture !

Le by Cécile Becker dans la catégorie CULTURE, Danse, Musique, spectacle, Théâtre | 1 commentaire

Agenda et magazine en ligne – bilingue et transfrontalier – (ce qui en fait un média unique, et oui !), szenik vous propose d’assister à des spectacles confortablement installés dans votre canapé !

Vous, nous, un livre et Olivier Roller

Le by Cécile Becker dans la catégorie CULTURE, Livres, Photographie | 4 commentaires

Qu’est-ce que c’est Zut ! ? Un magazine, vous n’êtes pas sans le savoir ! Derrière Zut ! : une équipe et son big boss, Bruno Chibane, jamais en reste de nouveaux défis. En plus des éditions déclinées à Bordeaux, en Lorraine, dans le Haut-Rhin, en Allemagne et bien sûr… à Strasbourg, en plus du magazine Novo qui mobilise également une grande partie de la team Zut !, en plus de notre dernier livre : Le Saut de l’Ange, hommage à Daniel …

Être un homme

Le by Cécile Becker dans la catégorie Cinéma, CULTURE | Laisser un commentaire  

Après son très bon film Au Voleur, réalisé avec Guillaume Depardieu, Sarah Léonor revient et explore le mythe de l’Épopée de Gilgamesh en évoquant l’amitié de deux hommes et la fatalité.

Let’s (Route du) Rock !

Le by Cécile Becker dans la catégorie CULTURE, Musique | Laisser un commentaire  

À une journée seulement de la Route du Rock, Zut ! se prépare à « affronter » la meilleure programmation de l’été (Liars, Thee Oh Sees, Portishead, The Fat White Family, on en passe et des meilleurs) et vous livrera des impromptus en direct du festival. Avant le grand saut, François Floret, directeur de la RDR revient sur cette aventure qui dure depuis 1991.

Rock’n’lol

Le by Cécile Becker dans la catégorie CULTURE, Musique, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

Fumer Tue se moque de nous, Fumer Tue n’est pas sérieux, Fumer Tue fume, tousse et fait tout à l’envers. Fumer Tue, c’est un duo : Nathalie Grosse (attachée de presse) et Romain Muller (Posterboy Machine) augmenté de la basse de Nelly Grandjean, qui a choisi de faire un pied de nez à la culture rock indé en sortant des morceaux en deux semaines, enregistrés à la va-vite, à base de paroles pas trop compréhensibles et de « son de merde » (ce …