Dans la famille Coppola, je voudrais la fille

ZUT_WEB_TheBlingRing_SofiaCoppola_EmmaWatson

Luxe et volupté chez Marie-Antoinette, lenteur et minimalisme dans Somewhere, Sofia Coppola rompt avec son premier univers flâneur et mélancolique pour nous présenter un nouveau long-métrage : The Bling Ring. Sans toutefois quitter ses thématiques adolescentes et luxurieuses, la réalisatrice nous offre pour son second film présenté au Festival de Cannes, une histoire hyperactive, sous caféine.

Inspiré d’une histoire vraie, The Bling Ring retrace le parcours d’un gang d’adolescents de Los Angeles qui, après avoir traqué les stars sur la Toile, s’immiscent dans leurs demeures pour y dérober robes, sacs, bijoux…

C’est après avoir lu un article de Nancy Joe Sales paru en 2010 dans Vanity Fair, The Suspects Wore Louboutin (en français “Les suspects portaient des Louboutins”), que la réalisatrice Sofia Coppola décide de tourner un film sur ce phénomène. Pour mieux comprendre les protagonistes, elle va à la rencontre de trois d’entre eux mais ne souhaitant pas ajouter à leur notoriété – ce qui leur ferait trop plaisir – elle change les noms des personnages de son film. À la tête de ce gang fictif, on retrouve donc la jeune actrice de 23 ans, Emma Watson, quittant son chapeau de sorcière intellectuelle pour incarner Nicki et prouver à la terre entière qu’elle peut jouer les ados rebelles, à la fois voleuse et gogo-danseuse bien loin de son étiquette de petite fille modèle. C’est évidemment au détour d’un casting bling-bling attendu qu’on retrouve Paris Hilton, réelle victime de la bande et Kirsten Dunst, actrice phare de la réalisatrice.

On aime la signature de la fille Coppola qui, on l’espère, jouera une fois de plus de ses influences photographiques et musicales pour nous laisser aussi contemplatif qu’elle avait su le faire avec Virgin Suicides sur les accords de Playground Love de Air.

Avant-première de The Bling Ring à l’UGC Ciné Cité Strasbourg, le lundi 10 juin à 20h15.
Sortie nationale : le 12 juin

Par Juliette Fiszka

__________________________________________

JEU-CONCOURS !

L’UGC Ciné Cité et Zut ! mettent en jeu 10 x 2 places pour l’avant-première de The Bling ring. Pour cela, répondez vite à la question suivante : Combien de films de Sofia Coppola ont été présentés au Festival de Cannes ?

Envoyez votre réponse, vos noms et prénoms, à contact@chicmedias.com (cliquez sur les petits points pour laisser apparaître l’adresse mail), les 10 premières bonnes réponses remporteront les places.

Le by Zut alors dans la catégorie Cinéma, CULTURE, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

Cougar Town

Virginie Efira et Pierre Niney dans 20 ans d'écart.

Virginie Efira et Pierre Niney dans 20 ans d’écart.

Abonné au genre horrifique, le réalisateur David Moreau signe, avec 20 ans d’écart, sa toute première comédie sentimentale. Virginie Efira – dont l’actualité cinématographique 2013 est plus que chargée – y joue le rôle d’Alice, belle et ambitieuse femme de 38 ans, qui se voit prise au piège d’un jeu dangereux lorsqu’elle se voit contrainte de feindre une relation avec Balthazar, d’à peine 20 ans, pour espérer obtenir une promotion. Immersion dans le phénomène cougar.

Après deux films d’horreur (le français Ils, et l’américain The Eye), David Moreau se lance dans sa première comédie romantique avec l’envie d’aborder un sujet de société non-conventionnel, et évoque sans tabou LE phénomène dont tout le monde parle depuis les années 2000 : celui des cougars, ces femmes de 35 ans ou plus qui entretiennent des relations avec des hommes beaucoup plus jeunes qu’elles. Les cougars opèrent une réelle fascination auprès de la jeune gente masculine qui recherche l’expérience et le défi. Tout un vocabulaire s’est développé en marge du monde porno, aidé par la sphère Internet : MILF, FILF, grannies. La maturité, voire les seniors deviennent tendance (lire notre dossier consacré aux Seniors dans le Zut ! 16 – page 116)  Et qui de mieux que Virginie Efira, élue plus beau décolleté de Belgique (si, si !), pour jouer une cougar-malgré-elle ?

Dans 20 ans d’écart, Virginie Efira campe la belle et ambitieuse Alice qui, par conscience professionnelle, délaisse sa vie de femme. Pressentie pour devenir la nouvelle rédactrice en chef du magazine Rebelle, son image de fille trop sérieuse et coincée la prive de cette promotion tant espérée. C’est en rencontrant le jeune Balthazar (Pierre Niney) d’à peine 20 ans, que les choses changent. Alice semble, aux yeux de tous, plus libre, plus forte, plus… rebelle, et voit en cette relation la solution à ses problèmes. S’amorce alors une idylle aussi improbable que passionnée, qui bien vite déroute les plans qu’Alice avait élaborés.

Avant-première de 20 ans d’écart à l’UGC Ciné Cité Strasbourg, le lundi 4 mars à 20h00.
Sortie nationale : le 6 mars

Par Justine Goepfert
___________________________

JEU-CONCOURS !

L’UGC Ciné Cité et Zut ! mettent en jeu 10X2 places pour l’avant-première de 20 ans d’écart. Pour cela, répondez vite à la question suivante :

Quel est le poste qu’Alice essaye d’obtenir ?

Envoyez votre réponse, vos noms et prénoms, à contact@chicmedias.com (cliquez sur les petits points pour laisser apparaître l’adresse mail), les 10 premières bonnes réponses remporteront les places.

Le by Zut alors dans la catégorie Cinéma, CULTURE, STRASBOURG | 1 commentaire

Jean-Claude Brisseau, nu quelque part

Jean-Claude Brisseau, s’il sait filmer l’érotisme, parfois avec violence, revient avec un film vierge de toutes flammes, si ce n’est celles de l’émotion. Avec le très beau La fille de nulle part, on le retrouve, confronté à sa propre image, intimidé par tant d’attentions.

ZUT_JeanClaudeBrisseau_OlivierRoller

Jean-Claude Brisseau / Photo : Olivier Roller

C’est avec une certaine fierté que nous pouvons l’affirmer : nous avons assisté à une petite révolution au festival Entrevues de Belfort : celle de Jean-Claude Brisseau. Croisé en 2011, lorsque le festival lui consacrait une rétrospective, il revenait un an plus tard, pour présenter La fille de nulle part projeté en soirée de clôture. « Surpris » du Léopard D’Or du festival de Locarno, quelque chose avait changé.

Lire la suite

Le by Cécile Becker dans la catégorie Cinéma, CULTURE, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

Mère & Fils

Brigitte Roüan revient avec une comédie – et fait un détour par Strasbourg avec Nicole Garcia pour la présenter le 18 janvier au Star Saint-Exupéry-, Tu honoreras ta mère et ta mère. Nicole Garcia y campe Jo, mère de famille et artiste, réglant ses comptes avec ses quatre fils interprétés par Eric Caravaca (Pierre), Patrick Mille (Lucas), Michaël Abitboul (Fabien) et Gaspard Ulliel (Balthazar). Tourné en Grèce, le film aborde les relations entre mère et enfants, mais dresse, en toile de fonds, un portrait d’un pays en crise.

Lire la suite

Le by Cécile Becker dans la catégorie Cinéma, CULTURE, STRASBOURG | 2 commentaires

Jean de la Lune atterrit à l’UGC Strasbourg

Zut ! et l’UGC Ciné Cité vous proposent de gagner 5×2 places pour l’avant-première du film Jean de la Lune réalisé par Stephan Schesch et tiré du livre jeunesse de Tomi Ungerer ! Repartez de la séance avec notre beau hors-série consacré à l’illustrateur en vente dans le hall du cinéma ! C’est ce dimanche à 10h45 à l’UGC Ciné Cité.

Voir la bande-annonce de Jean de la Lune réalisé par Stephan Schesch :

En plus de voir ce beau film, un stand Zut ! sera installé dans le hall du cinéma. Notre ravissante Justine proposera à la vente le hors-série Zut ! consacré à Tomi Ungerer : Impressions, regards, fragments.

Réalisé pour et avec Tomi Ungerer, cet ouvrage explore le monde surprenant de l’artiste au travers d’entretiens, de rencontres avec des personnalités qui lui sont familières, de portfolios, de collages inédits et d’interventions. Loin d’être une énième monographie, ce hors-série est un ouvrage unique à partager. L’artiste s’y livre de manière intimiste et sans artifices, et revient à ses inspirations premières. Sa progression, ses voyages, ses démons et ses rêves… Découvrez, ou redécouvrez, le parcours et la personnalité de cet artiste et homme aux mille facettes.
Dans cette édition trilingue inédite de 292 pages en grand format, vous trouverez une compilation de ses meilleurs dessins sous forme de thématiques originales accompagnées de textes racontant l’artiste, de fragments autobiographiques, d’impressions au travers des villes qu’il a traversées et de regards d’autres artistes.

Pour remporter vos places, répondez à cette question :
Par quel moyen Jean de la Lune arrive-t-il sur la Terre ?
Pour gagner vos places, donnez-nous vite vos réponses via contact@chicmedias.com . Les cinq bonnes réponses les plus rapides, remporteront les billets.

UGC Ciné Cité, 25, route du Rhin à Strasbourg.

Sur le même sujet :

[Vidéo] Notre rencontre avec Tomi Ungerer pour la réalisation du hors-série
Une journée avec Tomi Ungerer au cinéma Star Saint-Exupéry 

Le by Zut ! dans la catégorie Cinéma, CULTURE, Illustration, Livres, STRASBOURG | Laisser un commentaire