Daft Punk, c’est pour vous

Le by Zut ! dans la catégorie CULTURE, Geek, Musique, People | 1 commentaire

Laurence Bentz

Chers Daft Punk,

Au nom de toute la communauté d’internautes, nous vous disons merci.
Merci d’avoir enfin mis un terme aux élucubrations autour de votre titre Get Lucky, nous avons craint que les Internets n’explosent à force de fakes, de haine, d’amour infini et de reposts.
Mais aussi bravo.
Bravo pour votre stratégie marketing de génie qui vous place directement numéro 1 des ventes.
Il faut dire que vous avez réussi à berner Fun Radio, casque bas…

Tout avait pourtant si bien commencé : une vidéo diffusée à Coachella, puis une pub, très courte sponsorisée par le SNL.
Une minute, une minute de bonheur, une minute de tube estival causant la perte de geeks créant loops, fakes et horreurs.
Nabila, La Compagnie Créole, Patrick Sébastien… Tout le monde s’y est mis.
Mais ce qui nous a fait le plus plaisir, nous Alsaciens, c’est l’utilisation de la knack dans la parodie Get Knacki, sans oublier le papa knacki : <3

Il semblerait donc que vous soyez les super-héros de la techno française, à grand renfort de tendances autour du casque, impressionnant…
Etait-ce pour cacher une coiffure de jeunesse honteuse ?
Mais du joueur de foot des années 90 aux power rangers, il n’y a qu’un pas.
Vous redonnez espoir aux losers.
Et même si on a déjà trop entendu Get Lucky, on vous souhaite d’être lucky, pour toujours.

On vous embrasse fort. Fort fort fort.

Le gif kaleidoknack a été réalisé par Laurence Bentz, l’une de nos collaboratrices-illustratrices. Aimez-la, suivez-la sur Facebook, elle vous le rendra.

Retrouvez notre rubrique GIF juste ici

Bernard, c’est pour toi

Le by Zut ! dans la catégorie CULTURE, Geek, Illustration, People, Télévision | 1 commentaire

ZUT-WEB_Gif_Bernard-de-la-villardiere_m6

Cher Bernard,

Rassure-toi, tout d’abord, nous ne sommes pas des miss. Non.
Si le cœur t’en dis, tu peux même vérifier : nous sommes belles à l’intérieur (de nos âmes, bien sûr Bernardchou, ne sois pas si coquinou).
Oui, Bernard, tu es un concept à toi tout seul, ne te justifie pas.
Il paraît que tu vas d’ailleurs bientôt sortir ton single.

Combien de téléspectateurs, comme nous, attendent ta première apparition après le générique d’Enquête Exclusive.
Des centaines. Des milliers. Disons-le, des millions. La terre entière.

Ta mèche au vent, ta veste sur l’épaule, tes petits dents, ta démarche, ton « bonsoir »…
Et ne parlons même pas de tes sujets qui nous font toujours croire à un autre monde, un monde meilleur.
Non, cette fois sans ironie : c’est toi qui rend ce monde meilleur, toi seul sais nous faire aimer M6.
Top Chef, c’est toi. Rocky, c’est toi. Mac Gyver, c’est toi.
Nous avons notre Chuck Norris français. Sans poisson d’avril.

Tu es formidable.
Sois notre blague, pour toujours.

ZUT-WEB_Saint-Bernard-de-la-villardiere

Saint-Bernard de La Villardière via frenchjournalist.tumblr.com

On t’embrasse fort. Fort fort fort.

Le gif de Bernardchouchou a été réalisé par Laurence Bentz, l’une de nos collaboratrices-illustratrices. Aimez-la, suivez-la sur Facebook, elle vous le rendra.

Retrouvez notre rubrique GIF juste ici

Ollaf, l’histoire du nain mulhousien

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie Art numérique, CULTURE, Geek, HAUT-RHIN | Laisser un commentaire  

C’est la crise, même pour les jeux vidéos. En France on connaît bien sûr le géant Ubisoft avec des titres comme Rayman ou encore Just Dance mais peu de petits studios parviennent à sortir de l’ombre. Pourtant, certains créateurs freelance résistent à l’envahisseur. C’est le cas de François D’Orelli, 31 ans, jeune mulhousien passionné par le monde artistique et notamment l’illustration. Après avoir travaillé sur des projets de jeux vidéos peu fructueux, ce diplômé de l’école supérieure d’art de Mulhouse, a décidé de donner le jour à Ollaf. Ce courageux nain de jardin rouge devra livrer bataille à des hordes de monstres dans différents mondes afin de libérer Ollia, sa belle princesse. Avec ses faux airs de “Mario Bros” le jeux est très attrayant grâce à un « Game Play » riche et bien pensé…

Le petit plus ? Un graphisme soigné (école d’art oblige), un univers 2D coloré avec des personnages attachants et des monstres délirants. De nombreuses références en font un plaisir pour les gamers et une belle découverte pour tous.

Alors si vous êtes branché jeux vidéos (ou pas) et que vous rêvez d’incarner un nain de jardin, n’hésitez pas à aider François, en faisant des dons ici (http://fr.ulule.com/ollaf/) pour l’aider à finaliser ce beau projet.
Profil Facebook

Par Roxane Ajerage & Aurélie Amblard

Ollaf, le jeu vidéo alsacien

Ollaf, le jeu vidéo alsacien a besoin de votre soutien

C’est aussi les soldes chez Herzfeld !

Le by Cécile Becker dans la catégorie CULTURE, Geek, Musique, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

Cover de la compilation Little Hits © Christophe Urbain

On l’avait compris, et les innombrables offres qui inondent nos boîtes mail sont là pour nous le rappeler : aujourd’hui, c’est les soldes. Cris de joie, mines défaites, courses effrénées vers la robe et/ou le pantalon de vos rêves, monde dans les rues, froid, oui mais pas seulement. La bonne nouvelle du jour, c’est que le label Herzfeld s’y met aussi en soldant moults disques, avec en prime et pour fêter la 25ème référence de leur catalogue (Discipline d’Electric Electric) : une compilation GRATOS mêlant titres d’hier et aujourd’hui. Et ça, c’est vraiment sympa (en plus de compiler de très beaux titres).

Pour cela, suivez le guide :

On télécharge la compilation numérique Herzfeld 2005-2012 Little Hits ici et maintenant !

Et jusqu’à la fin du mois de janvier, on achète les huit CDs suivants à six euros au lieu de douze (ça fait -50% pour les moins perspicaces d’entre vous) :

Buggy (Blaesheim Hill)
Drey (s/t)
Thomas Joseph (Bau)
Guisberg (Love Spray, Yes?)
Buggy (Diagrams)
Little Red Lauter (Slow Down)
Roméo & Sarah (Vecteurs et Forces)
Crocodiles (Generalized Suspicion Of Experts)

Comme vous êtes des enfants des Internets, et que vous consommez surtout la musique sur Internet, les single digitaux suivants passent de 5 à 3 euros :

Solaris Great Confusion (Below The Chandelier)
Einkaufen (VI-VIII-XIII)
Lispector (Side By Side)
Luneville (s/t)

Tout se passe sur le shop du site Herzfeld, juste par ici.

Qu’est-ce qu’on dit ?

Lire aussi :

Notre interview d’Electric Electric
Les souvenirs de Mickael Labbé du groupe Original Folks en tournée à Chicago

Quand le Herzfeld Orchestra tease avant la sortie de l’album
Notre classement 2012 avec Herzfeld dedans 
Luneville en clips

Ailleurs mais bien ici

Le by Cécile Becker dans la catégorie Art numérique, CULTURE, Exposition, Geek, Musique, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

La salle bleue – pièce magistrale -, ancienne cave à vins, mise en sons et en lumières par l'artiste Jean-François Laporte avec son installation Tremblement de mer "Mutation" © Eric Antoine

Il fallait y être, et heureusement, il vous reste encore deux jours pour profiter des expositions et installations du festival de l’Ososphère, ce samedi agrémenté d’une deuxième nuit électronique. L’occasion de découvrir cette magistrale zone de La Coop par le prisme des arts numériques. Un parcours unique, des installations impressionnantes, une vision de Strasbourg réjouissante : une bouffée d’air frais.

Lire la suite