Brut de cuisine #2 : Com.o.resto

Le by Zut ! dans la catégorie Gastronomie, LIFESTYLE | 1 commentaire

En partenariat avec Motion Agency, Zut ! vous propose un coup d’œil sur les cuisines des restaurants strasbourgeois qui font vibrer vos papilles. Un assaisonnement vidéo à notre dossier gastronomie 100% gourmand du Zut ! 14.  Deuxième épisode : les cuisines du fast food but good food Com.o.resto. Miamos.

Bonus : Les secrets du tartare de boeuf de Coutancie by Com’o’resto

Oui, on peut bien manger dans la rue. Chez Com’o’resto, Emmanuel Morin prépare un cordon bleu ou encore un parmentier de canard à emporter. Depuis peu, il livre même quelques bars, avec son super vélo, pour le plus grand bonheur des clients de la Mandragore, de l’Excalibur, du Chariot ou du Nelson.

Quels produits pour cette assiette de tartare ?
Pour la viande, je travaille avec Renaud Steinmetz de la boucherie Migrovia, l’un des seuls bouchers de la région à proposer du bœuf de Coutancie. Les légumes viennent du marché de la Krutenau. Je favorise essentiellement les produits locaux mais je ne suis pas un fou furieux des produits bio, je préfère une agriculture raisonnée.

Comment est préparé le tartare ?
Le bœuf de Coutancie est un élevage qui provient du Périgord. Les bœufs sont choyés, massés, mis dans des box individuels. Ils ont deux rations de bière par jour, c’est un rituel ! Mon tartare de bœuf est coupé au couteau, relevé au piment d’espelette et de gingembre frais et servi avec des frites fraîches.

Pourquoi le couper au couteau ?
Cela donne une certaine texture à la viande. Si on le coupe à la machine, on va avoir un effet broyé. L’idée, c’est aussi de travailler devant le client : je lui montre le morceau avant de le couper et il peut voir la couleur de la viande.

L’assaisonnement pour un tartare, indispensable ?
Très important, bien sûr ! C’est ce qui va donner du goût, de l’importance à la viande. J’évite le tabasco à cause du goût assez pharmaceutique. Le piment d’espelette va rehausser le goût mais ne va pas masquer l’arôme de la viande.

Com’o’resto
32, rue de Zurich
03 88 35 45 30
Ouvert du mardi au samedi de 18h30 à 22h
Livraison dans votre bar préféré en une bonne demi-heure

Retrouvez notre dossier consacré aux restaurants à viande juste ici.

Un soir de printemps à Entzheim…

Le by Zut ! dans la catégorie Gastronomie, LIFESTYLE, Vins | 1 commentaire

Vendredi 16 juin. Après un bon déjeuner sur la ravissante terrasse du Cornichon Masqué, accompagné d’un Pinot Noir nature, servi à température et dévoilant ses subtiles arômes kirchés, je me rends à la vente aux enchères bi-annuelle de vins organisée par l’Hôtel de vente des Notaires à Entzheim.  Cela fait deux décennies que les Notaires Alsaciens ont décidé, à l’instar des Commissaires priseurs en vieille France, d’organiser de telles ventes, dans les domaines aussi diversifiés que l’art, le mobilier, les ouvrages anciens,  ou encore les vins.

Lire la suite

Brut de cuisine #1 : Le Tarbouche

Le by Zut ! dans la catégorie Gastronomie, LIFESTYLE | Laisser un commentaire  

En partenariat avec Motion Agency, Zut ! vous propose un coup d’œil sur les cuisines des restaurants strasbourgeois qui font vibrer vos papilles. Un assaisonnement vidéo à notre dossier gastronomie 100% gourmand du Zut ! 14.  Premier arrêt : les cuisines du Tarbouche.

La Méditerranée en bouche

C’est l’un des lieux gourmands favoris de la Krutenau. Le Tarbouche, snack à la cuisine libanaise, est un des meilleurs rapports qualité-prix de la place. Les produits sont frais, travaillés maison et la fréquentation importante grâce à des habitués nombreux qui n’habitent pas tous le quartier. Aux beaux jours, la terrasse reprend ses droits. Ouvert toute l’après-midi, le snack permet de déguster ses baklawas ou ses asafiris au soleil, dans un secteur relativement peu passant. On refait le monde, parfois avec ses voisins qui ne restent pas inconnus très longtemps. Côté cuisine, on retrouve les grands classiques avec le hummus parfumé, le caviar d’aubergine, le taboulé qui garnissent le traditionnel et goûteux mezzé. En guise de coup de cœur, on recommande fortement les délicieuses côtelettes d’agneau et leur sauce où l’ail s’exprime sans dominer. Il ne manque plus que la Grande Bleue…
Flora-Lyse MBella

Le Tarbouche
22, rue de la Krutenau
03 88 35 00 48

Retrouvez notre dossier consacré aux terrasses strasbourgeoises juste ici.

Coquilles Saint-Jacques grillées, purée de petits pois et vinaigrette à la menthe

Le by Cécile Becker dans la catégorie Gastronomie, LIFESTYLE | Laisser un commentaire  

Lors de la rédaction du dossier Strasbourg-Londres dans le dernier numéro de Zut !, nous avions rencontré Rowley Leigh, chef du Café Anglais à Londres qui propose chaque semaine une nouvelle recette au Financial Times. Fan de la cuisine alsacienne qu’il intègre souvent dans ses recettes, et amoureux de Strasbourg, il nous propose un plat aux accents british.

Un mariage réussi entre la douceur juteuse et sucrée des coquilles St-Jacques et des petits pois. Facile à réaliser (pour 4 personnes)

Ingrédients

– 12 St-Jacques de bonne taille (3 par personne), lavées et préparées
– 500g de petits pois, écossés
– 25g de beurre
– 150 ml de crème fraîche épaisse
– 6 longs oignons blancs (ciboules)
– 1 cœur de laitue
– Sel
– 3 cuillères à café de sucre
– 1 verre de vin blanc
– 4 brins de menthe
– 4 cuillères à soupe d’eau bouillante
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Préparation

Faire cuire les petits pois comme pour les petits pois à la française, en faisant étuver à feu doux les petits pois, les oignons, le cœur de laitue, le beurre, le sel et une cuillère à café de sucre, jusqu’à ce que le beurre rissole, ensuite y verser le vin blanc.

Recouvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 30 à 40 minutes jusqu’à l’obtention d’un mélange moelleux. Ajouter la crème, puis réduire le liquide en faisant revenir sur feu vif. Mixer et passer à travers un tamis grossier pour obtenir une purée.

Faire la vinaigrette à la menthe. Mixer la menthe, le reste du sucre et l’eau bouillante. Ajouter l’huile, une pincée de sel, et battre vigoureusement pour obtenir une émulsion. Couper les St-Jacques horizontalement, les faire revenir sur un gril chaud ou dans une poêle anti-adhérente une minute jusqu’à ce qu’elles soient caramélisées et prennent une couleur dorée.

Servir la purée de petits pois au milieu de chaque assiette, entourée de St-Jacques avec la vinaigrette dispersée en gouttelettes par-dessus.