Une journée avec Tomi Ungerer

Image issue de film de Brad Bernstein, Tomi Ungerer, l'esprit frappeur

Après Les Trois Brigands, film d’animation réalisé en 2007 par Hayo Freitag, l’univers de Tomi Ungerer est à nouveau source d’inspiration pour les jeunes réalisateurs : Stephan Schesch adapte Jean de la Lune au cinéma et Brad Bernstein, Américain, réalise un documentaire sur le parcours riche et atypique de Tomi Ungerer.

Le premier, long-métrage d’animation, basé sur le livre du même nom réalisé par Tomi en 1961, s’adresse à un très jeune public mais pas que. L’histoire traite de sujets fondamentaux, tels que l’amitié, le rejet, les préjugés et vise à aborder avec intelligence et subtilité les questions que se posent les enfants.

Le second film, Tomi Ungerer, l’esprit frappeur, retrace l’art et la vie de Tomi Ungerer à travers les tumultes d’une carrière riche et fascinante. Témoignage du génie d’une figure incontournable de notre époque, ce documentaire se veut également révélateur d’une personnalité et d’une sincérité et fait preuve de créativité en donnant vie aux dessins de Tomi Ungerer.

En attendant les sorties officielles, le cinéma Star Saint-Exupéry vous donne l’occasion d’assister aux avant-premières lors d’une journée consacrée à l’artiste et de rencontrer Tomi Ungerer, et son équipe, après chacun des deux films.

Le petit plus Zut ! + Star Saint-Exupéry
Si vous venez de notre part, les billets seront à 5€. Il suffit de dire Zut ! et le tour est joué.

Journée Tomi Ungerer, avant-premières Jean de la Lune à 14h00 et Tomi Ungerer, l’esprit frappeur à 20h00, vendredi 16 novembre au cinéma Star Saint-Exupéry de Strasbourg. Pour les lecteurs de Zut ! billets à 5€.

Le lien de l’événement Facebook

Par Justine Goepfert

Sur le même sujet :

Zut ! rencontre Tomi Ungerer pour son hors-série : vidéo !

Le by Zut alors dans la catégorie Cinéma, CULTURE, Illustration, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

Electric Electric : le virage pop

 

Le groupe Electric Electric © Christophe Urbain

Ils étaient deux sur leur premier album Sad Cities Handclappers, ils sont désormais trois à livrer leurs énergies nucléaires sur le petit nouveau Discipline. Entre temps, les Strasbourgeois d’Electric Electric ont eu le temps de tourner un peu partout en Europe, de perpétuer la légende de concerts tapageurs et ravageurs et de répondre à nos questions…

Lire la suite

Le by Cécile Becker dans la catégorie Clips, CULTURE, LORRAINE, Musique, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

Electric Guest : les bonus

Electric Guest à La Laiterie – © Eric Antoine

Alors que nous sommes en plein bouclage du prochain numéro, Zut ! vous propose un petit bonus en complèment de l’instant flash consacré à Electric Guest de passage à la Laiterie le 21 septembre dernier. Instant détente et humour.

Lire la suite

Le by Cécile Becker dans la catégorie Clips, CULTURE, Musique, Rencontre, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

Les geeks c’est chic !

 

Damoiseaux, mais surtout damoiselles,

À l’heure où Strasbourg s’apprête elle aussi à croquer la pomme – Apple ouvre ses portes ce samedi 15 septembre, si toutefois vous veniez tout juste de rentrer d’un périple en immersion totale chez nos amis aztèques –, la blogosphère locale est en émoi et les fans du géant américain aussi ! Non, nous ne sommes pas au point de fêter la 1ère année de la disparition de son gourou, mais la tendance high-tech et au connecting world reste un prétexte à la sauterie !

Les Webarvades – ex-Girl Geek Dinners –, pipelettes girly de leur état et passionnées par les nouvelles technologies remettent le couvert  (après deux soirées réussies) et organisent un afterwork jeudi 20 septembre à la Salamandre, placé sous le signe du Web au féminin.

Lire la suite

Le by Caroline Lévy dans la catégorie Geek, STRASBOURG, TENDANCES | 1 commentaire

Je peux le garder pour Charlotte votre magazine ?

C’est l’histoire d’une photo, prise avec un Connan pas si barbare accompagné de la sylphide et douce Charlotte, avant leur concert strasbourgeois en mai et immortalisée dans le dernier numéro de ZUT! – qui doit bien évidemment encore trôner sur votre table basse, pris en sandwich entre le dernier IDEAT et Grazia VOGUE, the September Issue oblige ! – La magie Gainsbourg-Mockasin opère vite, notre rédacteur en chef préféré a joliment livré sa rencontre et Christophe Urbain a su capturer en un cliché le duo détonnant.

Mais voilà, trois mois plus tard, c’est à mon tour de rencontrer Monsieur Charlotte, qui après la tendance “fils de” me fait plonger dans le si facile et à la fois si évident “époux de”. Yvan Attal est venu présenter sa prochaine comédie Do Not Disturb prochainement à l’affiche, avec un François Cluzet particulièrement docile et loin d’être intouchable  – il est tard je fais ce que je peux en boutade -. Tous deux s’amusent au feuilletage express de ZUT!  Ah, il est si fier Yvan. Il a certainement pour la millième fois entre les mains et sur papier glacé celle qu’il porte magistralement à l’écran et qui vient de lui donner une petite Joe. Mais l’admiration reste intacte, malgré la taquinerie de circonstance : « Il sortait de chez le coiffeur Connan, vue sa tenue ? »

Mais l’apothéose, le Graal ultime, la consécration pleinement assumée demeurent dans cette question pourtant anodine du réalisateur :

« Dîtes, je peux garder le magazine pour Charlotte ? Ça lui fera plaisir ! »

Nous, si on peut faire plaisir…

Do Not Disturb, sortie le 3 octobre 2012

Rencontre avec François Cluzet à retrouver dans la rubrique Instant Flash, dans le prochain numéro de ZUT!

 

Le by Caroline Lévy dans la catégorie Cinéma, CULTURE, Musique, Rencontre, STRASBOURG | Laisser un commentaire