Good Year

(Stylisme : Myriam Commot-Delon / Vêtements et accessoires : Rzostore Strasbourg)

En marche pour séduire les jeunes gens modernes qui s’aiment en Nigel Cabour, Barbour, A.P.C ou des marques françaises comme Bleu de Paname, la manufacture Heschung s’offre un souffle de fraîcheur avec la nouvelle ligne Ateliers-Heschung. Ambiance worker pour cette ligne résolument branchée, frenchy et 100% alsacienne, dont les paires sont numérotées et entièrement réalisées à la main avec des cuirs venant de la tannerie Degermann. Une première collection à découvrir sur un site réalisé par le très straight studio graphique Horstaxe. Vous y découvrirez un esprit inventaire et atelier qui mixe les belles images de Christophe Urbain (le photographe des campagnes Heschung), immortalisant les artisans confectionnant les chaussures, et celles d’Alexis Delon, du studio photo Preview, chargé du lookbook. Deux de nos collaborateurs ! Une ambiance work in progress, réalisé dans une menuiserue à Mittelbergheim, où l’on aperçoit même un prototype du designer strasbourgeois Fred Rieffel… Une belle équipe pour de la belle ouvrage !

 Ateliers-Heschung en vente ici

 

Le by Myriam Commot-Delon dans la catégorie Accessoires, Chaussures, STRASBOURG, TENDANCES | Laisser un commentaire  

Sauf ces deux-là…

Vous cherchez encore votre sac de l’été ? Alors adoptez les yeux fermés l’un de ces deux néo-cabas et gagnez enfin une bonne raison de ne pas vous justifier de changer encore de sac !

Le sac FEED2 fait partie du programme lancé par l’ONU – World Food Program – avec la designer Lauren Bush. C’est simple : un sac acheté = 2 enfants nourris à l’école pendant un an. Dire que ça a déjà financé l’alimentation annuelle de 40 000 enfants dans 74 pays est un bon argument, non ? S’inspirant des sacs en toile de jute contenant le riz que les organisations humanitaires distribuent aux populations frappées par la famine, il n’a rien à envier à tous ces It Bag hors de prix qui frisent l’indécence…

Le sac FEED2, 86 €. Disponible chez Green Republic et en vente en ligne sur leur site.

 

Comptoir des Cotonniers a aussi tout bon en s’associant avec la délicieuse Charlotte Le Bon. C’est simple là aussi : un sac acheté = 45 € reversés à W4, Women’s Worldwide Web dont la mission est de promouvoir l’émancipation et l’épanouissement des femmes et des jeunes filles. Joliment dessiné, il est aussi bon compromis pour passer de la ville à la plage avec humour, ce qui ne gâche rien…

Le sac anti-sac de Charlotte Le Bon pour Comptoir des Cotonniers, 45 €. Disponible dans une sélection de boutiques et sur www.comptoirdescotonniers.com

 

Le by Myriam Commot-Delon dans la catégorie Accessoires, TENDANCES | Laisser un commentaire  

Les minauderies d’Olympia et Claudie

Est-ce- que tu viens pour les vacances ? Moi je n’ai pas changé d’adresse, je serai je pense un peu…à Saint-Paul, Menton et Monte-Carlo !

Si David et Jonathan, les ados chevelus des 90’s – à la coupe sensiblement identique à celle de Jean, lauréat de Top Chef – ont fait pleurer dans les chaumières avec leur tube qui annonçait déjà la tendance du jean neige, nous vous l’affirmons : cet été, la Côte aura la cote !

La coquette griffe Claudie Pierlot embarque avec elle la créatrice Olympia Le -Tan qui signe une collection micro capsule rétro et insouciante pour sillonner avec classe la French Riviera !

Collection capsule Claudie Pierlot X Olympia Le-Tan

Et comme la créatrice a plus d’un tour dans sa minaudière, on découvre des pièces légères qui invitent aux échappées ensoleillées dans trois villes du Sud, une ode stylico-revival à ses propres souvenirs de vacances.

La fille de l’illustrateur Pierre Le-Tan s’est notamment fait connaître grâce à ses créations de sacs et minaudières revisités en livres, qui depuis ont envahi les red carpets !

La créatrice Olympia Le-Tan

Olympia Le-Tan annonce une collection prêt-à-porter pour l’automne et on en salivre d’avance…

En attendant, on se console avec cette collection estivale à dénicher de toute urgence dans les boutiques Claudie Pierlot !

T-shirt : 85 euros
Sac en cuir : 255 euros
Cabas en toile : 70 euros
Claudie Pierlot / Olympia Le-Tan

 

Le by Caroline Lévy dans la catégorie Accessoires, Prêt-à-porter, TENDANCES | Laisser un commentaire  

« Dur à cuir » : la version non-censurée

Alors que Myriam Commot-Delon devait finir de rendre ses dernières brèves en temps de bouclage, elle se met à l’écriture d’une sélection sur les sacs en cuir vintage Silent People le 8 mars (journée de la femme), mais elle en écrit deux versions. Une version sage, et celle-là (il faut comprendre qu’en bouclage, toute l’équipe est survoltée). Nous avons gardé au chaud la version non-censurée.

Pour coller au dossier green et papoter tout de même un peu mode et accessoires avec vous, il me fallait vous trouver une marque pas trop connue, hyper responsable et très mâle. Bon, autant être honnête, je dis Mâle parce que je pense à Bâle (H&M et Marni, oui, certaines personnes comprendront…). Et il se trouve qu’aujourd’hui, c’est la journée de la femme et qu’hier je n’ai pas pu me rendre à l’ouverture de cette damnée vente Marni H&M, parce que j’avais cette sélection à écrire pour Zut ! et un peloton d’autres aussi. Que je pleure depuis à chaque fois que j’entends chanter Brian Ferry et que je ne veux plus jamais entendre parler de Sofia Coppola depuis qu’elle a dessiné ce sublime sac chez Vuitton que je n’ai jamais pu m’offrir faute de budget ! Du coup, je suis passée voir Valérie dans sa boutique Revenge Hom, qui trouve toujours de quoi me remonter le moral avec ses nouvelles trouvailles. Et là, elle me sort, un catalogue noir et intrigant qui dévoile des photos de sacs à hurler : « Tssss… Silent People tu ne connais pas ? » Non. « Franco Armilla et Philip Biancoli, les créateurs. Une passion commune : le vintage. Ils créent des sacs, mais uniquement des pièces uniques, puisque réalisées avec des vestes de cuir de l’armée. C’est puissant, brut et usagé, les cuirs sont sublimes. Tu aimes ? » Et moi, de me sentir tout à coup toute perturbée (oubliés veaux, vaches, cochons, Marni !). Je sais enfin comment me consoler.

Sacs en cuir vintage Silent People.
En exclusivité chez Revenge Hom.

La « vraie sélection » est à retrouver dans le Zut ! 13, page 28

 

Le by Myriam Commot-Delon dans la catégorie Accessoires, TENDANCES | Laisser un commentaire  

Hype et bio

Les espadrilles Les Jardins Parisiens

Mais non, la récente marque Les Jardins Parisiens (L.J.P pour les intimes) ne fait pas de capitalisme primaire… Les modèles crées par trois étudiants (Robert Khoury, Franck Amadou et Vincent Menahem) en économie à la Sorbonne seront aussi parfaits pour les jeunes strasbourgeois. Leur collection capsule, composée d’une série de T-Shirts, d’une écharpe d’été et d’une paire d’espadrilles de fabrication française est destinée à tous les garçons qui veulent juste être décontractés, chics et nonchalants ce printemps.

À shopper d’un clic sur le site green BEN & FAKTO (où on trouve aussi les slippers Maïproject et d’autres marques qui montent) qui dépoussière la mode éthique avec sa sélection trendy. Alors, à quand une Esperluette à Strasbourg ? C’est le joli nom, de leur boutique éphémère, provenant du fameux symbole qui relie Ben à Fakto… Et bien, on attend avec impatience de pouvoir vous la communiquer et en attendant n’oubliez pas qu’à chaque commande, 10% du montant total est consacré à un projet de micro-crédit. Qui a dit qu’être hype ne voulait pas dire aussi être responsable ?

Ben & Fakto
Les Jardins Parisiens

Le by Myriam Commot-Delon dans la catégorie Accessoires, Homme, Prêt-à-porter, TENDANCES | Laisser un commentaire