Must-have masculin de cet été

1_zutweb_Faguo_collectionhomme_tshirtblanc_bouéeorange

Chaque printemps c’est la même rengaine : sortir ses vêtements d’été du placard, ranger pulls et vestes bien au fond du dressing. L’occasion de se rendre compte que nos vêtements sont trop petits ou plus à notre goût… Zut ! vous facilite la tâche avec une sélection de produits à avoir absolument. En un hashtag : #want

Lire la suite

Le by Zut alors dans la catégorie Accessoires, Homme, LIFESTYLE, MODE, Prêt-à-porter, Shopping, TENDANCES | 1 commentaire

Up To Date !

Robe femme en jersey lourd par Satu Maaranen, gagnante du festival d'Hyères, distribuée chez Petit Bateau, 125 €.

Robe femme en jersey lourd par Satu Maaranen, gagnante du festival d’Hyères, distribuée chez Petit Bateau, 125 €.

Alors que notre numéro printemps-été 2014 Haut-Rhin vient tout juste d’arriver jusqu’à vous, retour sur une rubrique phare : UP TO DATE, avec, de quoi shopper près de chez vous, à Colmar ou Mulhouse, sur le net et quelques sites sur lesquels lézarder. Beaucoup d’envies, en vrac et dans tous les sens, par notre directrice artistique mode et tendances : Myriam Commot-Delon.

Lire la suite

Le by Myriam Commot-Delon dans la catégorie Bijoux, Chaussures, HAUT-RHIN, Homme, Maquillage, Prêt-à-porter, Shopping, TENDANCES | Laisser un commentaire  

Mulhouse vu par : le making-of !

Pour fêter la sortie du dernier numéro de ZUT ! Haut-Rhin, les pros de la vidéo Carbone Café (agence de communication audiovisuelle) ont eu l’idée de filmer les coulisses d’une rubrique phare de notre magazine : VU PAR ! Après Strasbourg et environ 200 clichés, Nancy, Metz, Colmar et Mulhouse accueillent des personnalités de leurs villes pour prendre la pose dans des lieux symboliques ou insolites. Habillées pour l’occasion, elles deviennent modèles le temps d’une prise de vue qui prendra forme sur papier glacé. Découvrez les coulisses de cette rubrique orchestrée par Caroline Lévy et immortalisée à l’argentique par Christophe Urbain, en plein cœur de Mulhouse ! Merci Carbone Café !

Le by Zut ! dans la catégorie Clips, CULTURE, HAUT-RHIN, Photographie, Prêt-à-porter, TENDANCES | Laisser un commentaire  

Teen & Toddler : ribambelles de rebelles

Marque locale en devenir, Teen & Toddler ink s’adresse aux jeunes turbulents. Son créateur, installé à Lingolsheim, fait le pari d’un revival rock, à l’opposé de la mode kawaii.

ZUT_WEB_TeenandToddler2_GrandeÀ écouter Yann Lerouvillois raconter de manière laconique le chemin qui a conduit ce papa à créer sa marque de prêt-à-porter pour gamins, on se dit qu’un néologisme manque à la pop culture US qu’il admire tant. En effet, plutôt que de parler de success story – ce qui serait prématuré –, parlons ici de post-failure story. La fêlure, c’est le chômage longue durée, consécutif à la délocalisation de son emploi d’informaticien hors de France. Après un an de recherches non concluantes, le voilà au point mort. Le regard de ce grand gaillard de 39 piges s’assombrit, sa voix vacille légèrement : « Avec le temps qui passe, l’ennui se met en place, il faut bien à un moment donné s’occuper, faire quelque chose. »

Ce sont des amis, et surtout son épouse, qui l’aident à renouer le fil d’un projet personnel, laissé en suspens à la naissance de sa seconde fille. Madame brode à ses heures perdues des motifs plutôt modernes, voire trash. Yann dessine, depuis son enfance, des personnages de western et des camions américains. Elle lui demande de créer des grilles, l’équivalent du patron en broderie : un quadrillage conçu avec un logiciel ad hoc. À partir de ce maillage affectif, l’ancien skater passe du point mort au point de croix. Il a l’idée de transposer une grille représentant un crâne à crête d’iroquois, croisé de deux tibias, pour en faire un dessin pixelisé, sérigraphié par Datafabrik sur une dizaine de T-shirts taille enfant. Ainsi naît le logo de Teen & Toddler ink ! (« Ados et minots. ink c’est pour l’encre de la sérigraphie, et c’est un clin d’œil à “inc” »). Surfe-t-il sur la mode des vanités ? Yann Lerouvillois répond vanité de la mode et marques néopatrimoniales US : « J’ai envie de produire des collections d’une centaine de pièces au maximum pour les rendre un peu rares et ne pas subir les aléas de la mode. Mes modèles sont des marques de skate, de baseball, ou de work wear, comme Zéro, New Era, Carhatt… Elles sont indémodables car emblématiques. » Sa collection d’une vingtaine de casquettes de baseball semble opiner du chef, surtout sa première acquisition, celle des Detroit Tigers qui coiffait Magnum, le moustachu le plus célèbre de la télévision – une chance que le look d’Higgins ne soit pas référencé !

ZUT_WEB_TeenandToddler3Une nostalgie des séries américaines et l’appel des grands espaces nourrissent les modèles Teen & Toddler ink. Si bien qu’avec ses monster trucks, surgis de L’Homme qui tombe à pic, ses « hot roads » (voitures customizées) à la Shérif fais moi peur, ses pistolets à eau Starsky et Hutch et ses guitares de harders style ZZ Top, c’est un véritable revival eighties aux couleurs toniques qui se trouve projeté sur les T-shirts des juniors. Lesquels, paraît-il, ne veulent plus s’en séparer même le temps d’un lavage auquel survivent très bien les motifs, procédé d’impression oblige. Ce passage de relais intergénérationnel ne va pas sans appropriation : les skulls punk sont vus par les jeunots comme des drapeaux pirates, Jack Sparrow genre ! Teen & Toddler ink, ou quand l’imagerie américaine vient au secours du Made in Strasbourg…

Disponible chez Macia Originals – Le Store
18, rue des Sœurs – www.facebook.com/macia.store

Boutique en ligne : www.teenandtoddlerink.com

Actu : Fil en Fête 2013, festival autour du point de croix – du vendredi 25 au dimanche 27 octobre et du vendredi 1er au dimanche 3 novembre à la Maison rurale de l’Outre-Forêt à Kutzenhausen.

Par Jérémie Decoopman

ZUT_WEB_TeenandToddler1

Le by Zut alors dans la catégorie Prêt-à-porter, STRASBOURG, TENDANCES | Laisser un commentaire  

Clichés & chaud(e)s lapin(e)s

Dans la collection Pigalle, les Sex Marcel affichent la couleur.

Dans la collection Pigalle, les Sex Marcel affichent la couleur.

Encore un article sur une marque parisienne, oui mais non. Si Paris Nord nous dit quelque chose du vrai Paris, celui qui vaut le détour, porter cette toute nouvelle marque ce n’est pas parler typo et code couleur attablé au Flore avec toute la condescendance qui s’impose. S’afficher Paris Nord c’est boire des bières entre copains quelque part à Belleville en se racontant des blagues ou son dernier plan cul, tout cela en élevant l’auto-dérision en leitmotiv. Non, Paris Nord n’est pas réservée aux Parisiens. Paris Nord est designée pour les gens drôles qui « n’ont ni froid aux yeux, ni aux fesses ». Paris Nord, pour faire simple, c’est la vie, la vraie. Et surtout : c’est foutrement cool. Interview des « fauteurs de trouble » qui se cachent derrière ce grabuge : Mario et Nastassja.

ZUT !
: Paris Nord, qui es-tu ?
M+N. : Nous sommes deux à l’origine de Paris Nord : Mario & Nastassja. On s’est vite rendu compte qu’en plus d’être un couple on était un super binôme, très complémentaire. Du coup le désir d’avoir quelque chose à nous, qui nous ressemble, et qui nous permette de nous exprimer s’est concrétisé.

D’où vous est venue l’idée de lancer cette marque ?
Nos intérêts pour la mode, le street art, les bonnes idées et les bonnes blagues, ont fait que créer une marque de streat wear nous semblait assez logique, et naturellement on est venu à proclamer Paris Nord comme notre plateforme d’expression. Paris Nord, parce que de plus en plus, les jeunes parisiens se revendiquent d’être de Paris Nord. Parce que c’est l’anti Rive Gauche, parce que c’est là où le vrai Paris vit et sévit. Et c’est une source d’inspiration infatigable. Parce qu’on y vit et parce que cela nous ressemble : Paris Nord est brute, jeune, provocatrice, multiculturelle comme nous. On aimerait faire reconnaitre la culture du nord de Paris, parce qu’aujourd’hui, tout ou presque s’y passe. Actuellement l’esprit Rive Gauche c’est la nostalgie d’une époque : c’est chic, bourgeois, sérieux. Tout ce qu’on n’est pas. Outre les zones géographiques, c’est vraiment plus l’état d’esprit qui y règne, et les valeurs inculquées dans ses quartiers. On est fiers d’être de Paris Nord et nous ne sommes pas les seuls.

ZUT-WEB_Paris-Nord_Sweat-noir

Le nom de votre marque pourrait laisser penser que vos vêtements sont réservés à ceux qui vivent cette ville et ses clichés, un argument pour nous convaincre que vos collections ne sont pas réservés qu’aux Parisiens ?
Bien sûr, on joue sur la reconnaissance, l’appartenance de Paris Nord. Mais nos capsules Sex Marcel et Fuckin Tourist sont travaillées de manière à ce qu’elles parlent tout autant à un Japonais qu’à un Strasbourgeois du moment qu’ils se reconnaissent dans les phrases provoc inscrites sur les débardeurs Sex Marcel ou dans les images décalées et internationales des t-shirts Fuckin Tourist. Et puis Paris Nord, c’est aussi et surtout une gare, une portée d’entrée dans ce Paris dont on est fier…

Le propos de Paris Nord est de sortir des collections en lien avec les quartiers nord de Paris. Votre première collection se concentre sur Pigalle et Montmartre, deux quartiers populaires, est-ce important pour vous de rester proche des clichés et croyances populaires ?
Globalement tout Paris Nord est populaire (même si Montmartre n’est pas si populaire que ça.). Notre culture l’est aussi. On reste attaché aux stéréotypes des quartiers car ils ont une aura internationale d’autant plus qu’ils sont vrais. C’est grâce à ça qu’on arrivera à faire sourire et à faire réagir.

Une collection, deux séries Sex Marcel et Fuckin Tourist, quelques mots pour les présenter ?
Sex Marcel est une série de débardeurs où sont inscrits des messages érotiques, provocateurs ou poétiques qui parlent à des personnes qui n’ont pas froid aux yeux, et ni aux fesses. Fuckin Tourist est une capsule de teeshirts qui tourne en dérision le tourisme et joue sur la confusion entre des monuments et des villes avec une esthétique carte postale. C’est le tee shirt souvenir d’un mec en plein jet lag.

ZUT-WEB_Paris-Nord_Taj-Mahal_Fuckin-Tourist

La capsule Fuckin Tourist, signée Paris Nord.

Derrière ces vêtements, il y a beaucoup d’humour et d’auto-dérision, porter « Paris Nord », c’est affirmer quoi de soi ?
C’est affirmer qu’il ne faut surtout pas se prendre au sérieux avec ses fringues.

ZUT-WEB_Brode-pute_Bukkake

Les broderies décalées de Brode, Pute

Brode, Pute, les bijoux Félicie Aussi et bien d’autres… On a l’impression qu’affirmer quelque part un côté « vulgaire » est un atout. Sex Marcel s’inscrit dans cette mouvance, d’où vient cette tendance selon toi ?
On ne considère pas Sex Marcel comme vulgaire. Nous n’utilisons jamais « bite », « salope » ou « une tisane ou une bonne pipe ? », on essaye d’être tout aussi provocateur tout en gardant des mots plus beaux. Cela peut certes choquer, mais c’est aussi une réaction que l’on peut chercher, comme ces marques là j’imagine.

Alors, est-ce que la beaufitude est le nouveau cool ?
Ça a toujours été le cool de quelqu’un, non ? Le beauf d’hier est le cool d’aujourd’hui et vice et versa : la coupe mulet, la veste de jogging du club de foot de Joinville le Pont, le point de croix, le jean ultra taille haute…

Vous pouvez trouver des t-shirts Paris Nord à la boutique Colette, 213, rue Saint-Honoré à Paris mais aussi sur leur e-shop, et au Bouclard, 15 rue Charlot.

Suivre la marque Paris Nord sur Facebook et connaître ses points de vente all around the world
Le site de Paris Nord

Les contacter : bonjour@welcometoparisnord.com (cliquez sur les pointillés pour laisser apparaître l’adresse mail, ces petits points nous protègent des méchants spams)

Lire aussi :

Les bijoux de Félicie Aussi

Le by Cécile Becker dans la catégorie Prêt-à-porter, Shopping, TENDANCES | 3 commentaires