Chairlift : le blind test

Caroline Polachek et Patrick Wimberly

Le duo Chairlift à la Laiterie ©Eric Antoine

Si Chairlift a été abandonné par Aaron Pfenning, il est loin d’être orphelin. Son entourage est des plus prestigieux avec des amis comme John Maus, Cass McCombs ou encore la clique rêveuse d’Au Revoir Simone. A Brooklyn, leur hood, Caroline Polachek a formé avec ses copines Erika Spring (Au Revoir Simone) et Elizabeth Harper (Class Actress) entre autres, le collectif Girl Crisis qui reprend des classiques pop a capella. Classiques ou créations récentes, Chairlift connaît tout (ou presque). Zut ! les a testés.

Chantal Goya – Laisse-moi

Une ritournelle naïve qui apparaît dans le film Masculin-Féminin de Jean-Luc Godard. Caroline Polachek l’a par ailleurs playlistée dans sa compile d’hiver à retrouver ici.

Caroline chante les paroles :
Notre très grand ami Alejandro Cardenas artiste et designer qui travaille chez Proenza Schouler nous a fait découvrir cette chanson. Pendant qu’on travaillait sur notre album, il nous faisait souvent écouter de la musique. Un jour, il m’a fait écouter Chantal Goya et je l’ai immédiatement aimée. J’ai appris plus tard qu’elle a passé la majorité de sa carrière à chanter des chansons pour enfants. Au niveau des arrangements : les orgues 60’s, les lignes de basses incroyables et les rythmes tellement subtiles m’impressionnent. La personne qui s’est occupé des arrangements sur cet album était vraiment un génie. J’adore l’innocence de sa voix et des paroles. J’aimerais beaucoup faire ça avec Chairlift, une voix innocente avec des arrangements tout à fait spéciaux.

Beyoncé – Party

Une chanson que Chairlift a reprise lors de leur passage à la radio australienne Triple J avec le rappeur Kool A.D (Das Racist) une vidéo fantastique à retrouver à la fin de ce post.

Cover de l'album 4 de Beyoncé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une fois, Caroline chantonne :
C’était l’idée de Patrick de reprendre cette chanson, il a fait en sorte que Kool A.D soit avec nous ce jour-là.

Patrick : Caroline et moi on écoute chacun différents genres de musiques même si on aime souvent les mêmes choses. Mais quand l’album de Beyoncé est sorti, on l’a tout de suite aimé, tous les deux.

C. : Quand on a écouté cette chanson pour la première fois, on était dans la voiture à Los Angeles, on s’est regardé et on s’est dit : Oh putain !!

P. : Caroline a immédiatement voulu faire une reprise de cette chanson. Et quand on était en Australie, on a su qu’on devait faire une petite session live à Sydney, on a réfléchi pendant une semaine à une reprise qu’on pourrait faire. On a essayé plein de chansons, et on s’est souvenu de cette chanson : on s’était juré de la faire à l’époque, alors on l’a faite après l’avoir apprise dans notre chambre d’hôtel. Cet album est vraiment génial. Je suis un fan absolu de Beyoncé depuis que je suis au lycée.

Girls – Magic

Le groupe Girls ©Sandy Kim

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C. : Je crois que c’est Girls, non ? Quelle chanson ? Magic, c’est ça ? On a rencontré Girls il y a un mois en Australie, et je n’avais jamais écouté leur musique avant, mais j’en suis totalement tombée amoureuse. Tout le long de notre voyage, j’ai voulu aller les voir en concert le plus souvent possible parce que petit à petit, leurs chansons m’obsédaient. Et j’ai appris une grande leçon en les regardant chaque soir : les paroles de Christopher Owens sont tellement honnêtes, presque spirituelles. Quand j’écris, je suis sur la défensive, j’utilise parfois l’esthétique ou la musique pour décrire ce que je veux dire… Lui n’a pas peur du tout, il le fait. Peu importe s’il ne pense plus la même chose deux jours après, la chanson est comme ça et puis c’est tout. Il est très courageux. J’aimerais me développer dans ce sens.

John Maus – Fantastic Light

Aperçu au clavier de Chairlift lors de leur venue le 15 octobre 2009 pour la première partie de Phoenix à la Laiterie, John Maus est devenu un grand ami du groupe.

C. : John Maus. Je n’arrive toujours pas à croire qu’il ait tourné avec nous… Il est tellement cool. Il est bien meilleur que nous. C’est fou, quand on y pense, qu’il ait joué avec Chairlift.

P. : Il a joué avec nous durant notre tournée avec Phoenix, et les mecs de Phoenix ont été totalement obsédés par John Maus. Ils aimaient Chairlift, mais ils aimaient vraiment John Maus. Après les concerts, il jouait souvent ailleurs, et on se retrouvait tous devant lui. Il est le genre de type qui peut te faire pleurer pendant un concert, juste par sa présence et son micro. C’est génial.

C. : Il se définit lui-même comme post-band, il est au-delà de la musique, ce sont juste des cadeaux pures. Lui aussi est très courageux. Il n’y a rien de divertissant ou de voyant, c’est juste de l’agression pure et beaucoup de vulnérabilité.

Modern English – Melt With You

Chairlift mixe désormais en live les paroles de cette chanson avec celles du titre Bruises.

Modern English

 

 

 

 

 

 

 

 

C. : Ooh. Depuis hier, ils nous suivent sur Twitter. Je me suis connectée, et là je vois : Modern English is following you, je me suis dit :  Quoi ???!!! C’est une super journée !  On mixe un peu les paroles de cette chanson avec celles de Bruises en live, parce que cette chanson a un couplet qui a été écrit par un membre qui ne fait plus partie de Chairlift… Pendant un moment, j’ai chanté ce couplet, mais ça n’allait pas, ça paraissait redondant, ennuyeux. Inconsciemment j’ai réalisé que le refrain de Melt With You irait très bien avec le refrain de Bruises. Mais c’est seulement à partir du moment où on a commencé à mêler les deux en live que je me suis rendue compte que les paroles étaient vraiment connectées aux notres. Avant, les paroles racontaient comment la fille se blessait au genou et le mec arrivait et faisait fondre des fraises surgelées dessus pour la soulager, du coup ils buvaient tous les deux le jus de fraises. C’est drôle : I’ll stop the world and melt with you [ J’arrêterai le monde et fondrai avec toi, ndlr.]

P. : Cette chanson a aussi influencé les paroles I Belong in Your Arms. On avait vraiment eu du mal à finir ses paroles. A un moment, on a écouté cette chanson, et tout s’est débloqué.

C. : Oui, tu disais que les paroles de cette chanson sont parfaites.

P. : Je ne sais même plus si le mot Melt est dans I Belong in Your Arms.

C. : Si si, c’est dans le pré-refrain. Je chante : All silhouettes with no regrets When I’m melting into you, c’est inspiré des Modern English. Je crois qu’on devrait aussi les suivre sur Twitter (rires).

Et en bonus, comme promis, la cover de Chairlift sur Party de Beyoncé, avec une Caroline Polachek, très très en forme :

Propos recueillis le 18 février 2012 à la Laiterie.

Retrouvez l’interview de Chairlift dans les Instants Flash de Zut ! 13 page 72

Le by Cécile Becker dans la catégorie CULTURE, Musique, Rencontre

Ajouter un commentaire