Google est ton ami

« La religion est censée vous unir à une totalité plus vaste, et la technologie contient la même utopie »
– D.A. Therrien –

Ne vous laissez pas impressionner par le titre, voire l’épaisseur de ce livre, car cette Théorie de l’information est tout sauf ennuyeuse. Aurélien Bellanger a su avec génie mélanger roman, étude sociologique et leçon physique. Dans ce livre « monstre », extrêmement documenté, il nous dévoile pas moins qu’un demi siècle de technologie, de la fin des années 60 à nos jours, à travers la vie de Pascal Ertranger, jeune ingénieur qui deviendra le grand gourou de l’Internet.

Du Minitel au Cloud, en passant par l’Arpanet (l’ancêtre d’Internet), on assiste à la genèse d’une révolution technique majeure de l’humanité.

Convoquant des personnages et des événements réels, Bellanger décrit l’histoire de la télé-communication en France par le biais d’un anti-héros visionnaire qui finira mégalomane.

Véritable anthropologie de l’objet technique et du monde « 2.0 », La théorie de l’information n’en est pas moins un roman, et répond à tous les codes du genre, même si chaque chapitre s’ouvre avec un exposé de physique pure.

Ce livre est au final à l’image de notre nouvelle ère de l’information, assaillante, complexe, mais aussi utile et passionnante, pour peu qu’elle soit traitée avec intelligence, ce qui est le cas ici.

Par Boris Manchot

La théorie de l’information de Aurélien Bellanger, Editions Gallimard, 22.50 euros

Retrouvez toutes les chroniques littéraires ici

Le by Zut ! dans la catégorie CULTURE, Geek, Livres

Ajouter un commentaire