Etta James, cœur & âme

« Heart & Soul, one will burn »
Ian Curtis, Joy Division

À l’heure où l’on cherche les grandes voix soul, et si on se penchait sur le cas de l’immense Etta James, artiste malheureusement disparue le 20 janvier dernier ? Qui se situe à la source à la fois Janis Joplin, Amy Winehouse et Beyoncé (d’autres rajoutent volontiers à la liste Adele, mais bon) ? C’est bien elle, Etta James, matriarche du blues, du gospel, du rhythm’n’blues, du rock’n’roll et de la soul.

Il suffit d’écouter sa version très culottée de I Just Want To Make Love To You, le standard de Willie Dixon enregistré par Muddy Waters (repris en son temps par les Rolling Stones) ou du magnifique I’d Rather Go Blind, pour attester qu’elle reste une figure sans équivalent. Elle s’est livrée corps & âme, cœur & âme serait-on tenté de dire en reprenant le titre du superbe coffret 4 CD que nous livre les exigeants Hip-O Select. Baptisée Heart & Soul (A Retrospective), cette sélection couvre toutes les périodes de 1954 à 2007, en s’attardant logiquement sur les chefs-d’œuvre de la deuxième moitié des années 50 et des années 60 ; elle confirme l’actualité et l’incroyable modernité de cette grande dame : au final, un plaisir infini qu’on partage toutes générations confondues.

Heart & Soul, coffret 4 CD, Hip-O Select

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie CULTURE, Musique

Ajouter un commentaire