Take your pleasure seriously

Charles et Ray dans le salon de leur maison, 1958 – © J. Paul Getty Trust, Los Angeles, Photo: Julius Shulman

Le Vita design museum consacre, jusqu’au 25 février, une rétrospective au couple Eames, immense couple de designers américain, qui a révolutionné la manière dont nous concevons nos modes de vie. Zoom sur ce couple hors normes.

 Lui est architecte de formation, renvoyé de l’université pour ses « vues trop modernes ». Elle est peintre, et développe un sens aigu de la composition et de la couleur. Ensemble, de 1947 à 1988, Charles et Ray Eames déploient une énergie créative débordante et n’eurent de cesse d’inventer, d’expérimenter, de tester des nouvelles techniques pour « apporter le meilleur au plus grand nombre pour le coût le plus faible».  Sur les ruines de l’après-guerre et de la grande dépression, ils s’emparent de nouveaux processus de fabrication pour créer des espaces et des lieux adaptés à de nouveaux modes de vie, qui marquent encore profondément nos intérieurs. Pour les Eames, le design doit améliorer la vie.

Charles et Ray Eames posent avec des piétements de chaises en métal, 1947 © Eames O ce LLC

En Europe, on les connaît surtout pour leur mobilier, notamment leurs chaises, devenues des icônes absolues du design. En Amérique, on les adule pour leur œuvre totale. Architectes, scénographes d’expositions, réalisateurs de plus de 100 films, concepteurs de jouets : pour chaque projet, ils s’attachent à rester en prise avec leur époque sans jamais rien renier de leurs valeurs. Le Vitra Design Museum leur consacre aujourd’hui une très grande rétrospective qui embrasse la totalité de leur œuvre, met en relief leur mode de travail, la complémentarité de leurs personnalités, leur influence, la décontraction et la gaité d’un nouveau mode de vie dont ils se sont fait les apôtres.

3 réalisations emblématiques de Charles et Ray Eames

1. Fauteuil LCW, 1946

© Vitra Design Museum, photo : Jürgen Hans

Après des expérimentations dans l’aéronautique pendant la guerre, les Eames développent leur machine Kazam !, pour mouler et cintrer le contre-plaqué, et rêvent de faire une chaise à coque d’un seul tenant, qui épouserait les formes du corps. Face à l’impossibilité technique, ils assument une scission franche des éléments, mais donnent à ce fauteuil bas une forme inclinée appelant cette posture décontractée qui est leur signature. Leur rêve de coque unique, ils le réaliseront quelques années plus tard avec la matière plastique et d’autres modèles iconiques.

2. Case Study House n°8, 1945-1949

Eames House, 1950 © J. Paul Getty Trust

En 1945, le magazine Arts & Architecture demande à huit architectes de concevoir des nouveaux modèles d’habitat. Charles et Ray Eames en construisent deux à Pacific Palisades en Californie, dont celle-ci, leur maison personnelle et atelier. Sur un promontoire face à l’océan, cette ossature en acier (assemblée en 1 jour et demi) habillée de panneaux de différents matériaux et couleurs est un écrin ouvert et chaleureux, une peinture de Mondrian en pleine nature, reflet d’un mode de vie traversé par le désir du beau, l’énergie créatrice et la gaité.

3. Unités modulaires ESU (Eames Storage Unit), 1950

© Vitra Design Museum, photo : Jürgen Hans

Ce qui fût le premier meuble modulaire de l’histoire ressemble étrangement à la maison de ses créateurs. Ossature en acier, panneaux de différents matériaux : on retrouve ici la volonté des Eames d’offrir le meilleur à des prix abordables (en tout cas à l’époque). On y lit aussi leurs influences. Son voyage au Mexique et la découverte des couleurs conflictuelles fût une expérience fondamentale pour Charles. Les cours du peintre expressionniste abstrait Hans Hofmann enseignent à Ray les rapports féconds entre formes et couleur.

Vitra design Museum

An Eames Celebration → 25.02.18

 

Le by Alexandre Zebdi dans la catégorie Architecture, CULTURE, D'ailleurs, Déco, Design, Exposition

Ajouter un commentaire