Graal Théâtre au TNS : et le cinéma dans tout ça ?

[portfolio_slideshow]

Photos : Franck Beloncle

 
Au TNS, les comédiens de la troupe permanente répètent Merlin l’enchanteur, premier épisode de Graal théâtre. Mais que pensent-ils des plus célèbres adaptations au cinéma et à la télévision des aventures du Roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde ?

Merlin l’enchanteur, de Walt Disney


Il en a fait une espèce de cliché de druide. Mais ce n’est pas un mal, ceci dit. Il manque la part ténébreuse de Merlin, qui est quand même le fils d’une très jeune fille violée par un incube. Il a choisi le bon côté, cela dit. Le génie de Walt Disney, c’est de s’emparer de sujets d’une vraie amplitude et d’en faire un dessin animé. C’est sans doute le meilleur de Disney mais c’est très réducteur. Pixar est bien plus ouvert au bien et au mal.

Sacré Graal !, des Monty Python


C’est génial ! C’est terrible d’avoir fait ça car on ne peut pas rivaliser. Cela fait prendre conscience que les personnages sont pleins de contradictions. C’est un film très cultivé, un sommet du genre.

Excalibur, de John Boorman


La meilleure façon d’être fidèle au conte du Graal, c’est de lui être infidèle, car il n’y a pas de référence absolue. Excalibur prend sa liberté. Mais le style années 70 est quand même daté.

Kaamelott, d’Alexandre Astier


C’est efficace parce que c’est court, ça fait du bien. Mais ce que font les Monty Python, c’est rendre compte de la grandeur et de l’onirisme, de la dimension politique, de l’imaginaire. Kaamelott, c’est un autre projet, c’est un peu les Chouchou et Loulou du Moyen-Âge…

Merlin l’enchanteur, mise en scène Julie Brochen et Christian Schiaretti, du 9 au 25 mai au TNS
Retrouvez la rencontre avec les comédiens de la troupe dans le n°13 du magazine Zut !

Le by Sylvia Dubost dans la catégorie CULTURE, Théâtre

Ajouter un commentaire