Indie-pop 80’s : la génération coupe au bol et marinière !

ZUT_WEB_ASceneinBetween_CoverLa cassette C86 publiée par le magazine New Musical Express a provoqué une révolution esthétique en 1986 avec l’avènement de l’indie-pop britannique, mais on le sait bien aujourd’hui, la révolution en question était en marche depuis le début de la décennie. Des groupes comme Orange Juice ou Josef K sur le label écossais Postcard s’étaient montrés pionniers, dans une veine qui faisait la jonction entre Television et les Talking Heads. D’autres leur emboîtaient le pas, retournant à la source 60’s dans ses variantes pop ou plus psychédéliques. L’ouvrage de Sam Knee, A Scene in Between, paru chez l’éditeur londonien Cicada retrace l’histoire de ce mouvement qui a fait la jonction entre le post-punk et la vague acid de la deuxième moitié des années 80 – que d’autres qualifient de scène ‘sandwich’ entre la new wave et le grunge. Bref, la génération qui n’a pas souhaité choisir entre Johnny Rotten et la série des Thunderbirds… Comme son titre l’indique, il s’intéresse à cette scène du ‘milieu’ dont les groupes phares n’étaient autres que les immenses Smiths, Jesus and Mary Chain, Pastels, Felt, Vaselines, mais aussi les premières versions de Primal Scream – sans oublier que Bobby Gillespie a fait ses armes au sein des Jesus – et de My Bloody Valentine. On y (re)découvre une foultitude de groupes quasi oubliés, dont certains n’ont publié qu’une poignée de singles, mais le propos n’est pas là. La musique sert un propos esthétique plus global qui intègre la mode, une mode d’inspiration 60’s forcément, revue à la sauce 80’s : coupes au bol – les ‘bowlcuts’ très Byrds –, pantalons en cuir, jeans retroussés, mocassins, marinières, chemises à carreaux et anoraks. Il est amusant de parcourir ces instantanés, dont certains lo-fi ; ils révèlent une vitalité oubliée, parfois vaine et sans lendemain, dont il reste cependant une poignée de disques à réécouter au plus vite. Un ouvrage très engageant donc, qui ouvre la voie à une belle relecture de cette époque, mais qui risque aussi d’influencer les artistes d’aujourd’hui – c’est ainsi que naissent les cycles, non ?

A Scene in Between, de Sam Knee, Cicada

ZUT_WEB_StephenPastel

L’Ecossais Stephen des Pastels : de loin l’un des artistes les plus intéressants de sa génération !
(à signaler un bel album en 2013 : Slow Summits)

Velda Pond

Velda Pond : à repérer sur le mur Johnny Rotten et les Thunderbirds, entre autres icônes improbables !

Bobby Gillespie de Primal Scream en pleine discussion

Bobby Gillespie de Primal Scream en pleine discussion en 1985 : plutôt souriant avant de pousser son premier cri !

ZUT_WEB_MyBloodyValentine_KevinShields

Kevin Shields le 17 août 1983 à Dublin : les débuts de My Bloody Valentine

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie CULTURE, Musique

Ajouter un commentaire