Jain : Entrée en jeu

© Arno Paul

Auréolée de deux Victoires de la musique (artiste féminine de l’année et Victoire du clip pour Makeba) le 10 février dernier, Jain avait posé devant l’objectif d’Arno Paul et répondu aux questions de notre journaliste Benjamin Bottemer en mars 2016, pour les pages du Zut Lorraine-Luxembourg #14. L’occasion de revenir sur son album Zanaka, petit objet bourré de sons amoureusement bricolés par une jeune artiste qui a fait son apprentissage musical entre la France, le Congo et l’Arabie Saoudite.Jain passe son adolescence au cœur du jaillissement musical qui agite la ville congolaise de Pointe-Noire. « Là-bas, la musique surgit de partout : dans les cafés, les radios… Les plus anciens écoutent de la rumba congolaise, les jeunes du hip-hop ; ça crée souvent des collisions incroyables », raconte-t-elle.

Sur la pochette de son album, Jain apparaît comme une Shiva aux bras multiples évoquant son côté geek et touche-à-tout : dans ses bagages, avec son inséparable petite robe noire et blanche, elle trimbale son matériel. « Réaliser l’album seule et le défendre de la même façon sur scène avait d’abord un côté pratique, qui est devenu un vrai parti-pris, explique-t-elle. Je veux aller au bout de cette idée avant de faire évoluer le projet avec des musiciens. » Revenue à Paris pour suivre des études d’art, elle construit avec soin l’identité graphique de son personnage, de la pochette de Zanaka au clip de son tube Come.

L’image très sage de Jain, au sein d’une maison cosy et lumineuse, y est traversée de grains de folie visuels rappelant les tableaux de Magritte et le surréalisme d’André Breton. « Musicalement, visuellement, Jain est un joyeux bordel. J’absorbe ce que je vois, ce que j’écoute, de manière très spontanée. Ça représente ce que je suis actuellement. » Enthousiasmée par les expérimentations photographiques de notre photographe, Jain en redemande : la séance photo est un jeu auquel elle se prête volontiers. Un état d’esprit qui habite également sa musique et sa façon de vivre cette première aventure artistique, dont elle ne vit peut-être que les prémices.

Par Benjamin Bottemer
Photo Arno Paul

Propos recueillis à l’Autre Canal de Nancy

Le by Zut alors dans la catégorie Clips, LORRAINE, Musique

Ajouter un commentaire