Le salon Joséphine fait : un hymne à la joie !

Photo : Gaëlle Jacques

Deuxième édition cet été pour le festival Joséphine fait du yoga au Pavillon Joséphine, à l’Orangerie, à Strasbourg : pas moins de 32 exposants sur 2 jours de salon autour du yoga, de la cuisine et du jardin.

L’an passé, lors de la première édition de Joséphine fait du yoga qui a attiré près de 1500 personnes, certains fins observateurs n’ont pas manqué de signaler que ce salon offrait une merveilleuse alternative à la Braderie de Strasbourg, laquelle se déroulait le même jour, le dernier samedi du mois de juillet. C’était d’autant plus remarquable que la ville avait adopté sa position de siège avec des mesures de sécurité renforcée, nécessaires mais qui tranchaient avec la grande liberté qui semblait caractériser cette nouvelle manifestation autour de la pratique du yoga.

Parmi les “Joséphines” pionnières de cette première édition, Fabienne Stadler se souvient des objectifs implicites : « Notre idée à nous, c’était d’ouvrir le yoga au plus grand nombre. De faire quelque chose de non pointu, de non spécifique, avec des libellés qui permettent à tous ceux qui en ont entendu parler, mais qui savent pas ou qui n’osent pas, de se dire : “Tiens, dans un contexte aussi libre et aussi bucolique que l’orangerie, on essaye !” »

Le Pavillon Joséphine, lieu idyllique et idéal pour toutes les pratiques associées au yoga

Quand l’architecture entre en résonance avec la structure même de l’esprit, au final l’équilibre est total.

Le moins qu’on puisse dire c’est que le succès a dépassé les plus légitimes espérances des Joséphines. Un succès qui s’est construit quasiment sur la base de rien : un nom inspiré par le lieu, le cadre idyllique du Pavillon Joséphine à l’Orangerie, et un simple « flyer, comme ça ». Elles ont beau manifester beaucoup de modestie, nos amies Joséphines, elles ont quand même pensé un festival qui répondait à des attentes multiples au cœur de l’été strasbourgeois : « Nous avons recruté avec le cœur », nous renseignent Fabienne et Claire Verley, presque d’une seule voix. Ce recrutement portait sur des exposants très variés qui apportaient chacun dans leurs domaines un vrai savoir-faire : le yoga bien sûr, avec la présence de nombreuses écoles, mais aussi la méditation, le massage et la relaxation. Sans oublier les bienfaits d’une alimentation saine, avec la présence du célèbre chef cuisinier itinérant Olivier Meyer pour des prestations culinaires « aussi belles que bonnes ». « La proposition peut sembler hétéroclite, admet Fabienne, mais nous avons souhaité étendre la pratique du yoga au bien-être et à la joie ». 

Olivier Meyer était présent dès la première édition. Aujourd’hui, le salon Joséphine fait est étendu à la cuisine et au jardin.

La joie, un mot qu’on la surprend à nous répéter maintes fois comme le leitmotiv d’une manifestation que la petite équipe souhaite élargir désormais de manière concrète à la cuisine justement, mais aussi au jardin. « Comment être un esprit “zen” sans une alimentation adaptée et si possible dont on sait exactement d’où elle vient ? De son jardin ! » Circuit court et traçabilité au service du “zen” ? Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on a de la suite dans les idées chez les Joséphines ! Elles expriment surtout un bel enthousiasme et cette candeur comme signes manifestes d’une grande ouverture d’esprit qui les amène à repenser leur salon avec bienveillance.

Cette année, le festival durera sur une période de deux jours et rassemblera toutes les pratiques et disciplines dont les objectifs convergent avec ceux du yoga : « équilibre, nous annonce-t-on, force et bonheur, santé physique et mentale. » Que demander de plus, n’est-ce pas ? Joséphine ferait donc effectivement ce qu’elle veut ? On ne sera pas peu nombreux à la suivre, pratiquants de yoga, mais aussi néophytes ou simples curieux.

En bref, l’entrée est (toujours) gratuite
Des ateliers (yoga, jardin et cuisine) ouverts à tous, de 11h à 19h.
Des intervenants prestigieux discuteront avec le public de leurs expériences.
Le Village Joséphine accueille 32 exposants.
Restauration en continu – vegan, végétarienne, ayurvédique, saine, végétale et amusante, des boissons fraîches et des douceurs.

Le samedi 29 et dimanche 30 juillet au Pavillon Joséphine et ses jardins, Parc de l’Orangerie, Strasbourg

Par Emmanuel Abela et Melody Kern

La culture zen au cœur du bel été strasbourgeois. photo : Bettina Muller

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie Arts de la table, Gastronomie, Green, LIFESTYLE, Soin du corps, Sports, STRASBOURG

Ajouter un commentaire