Kuma release party : Ursa Major !

Ce week-end la Laiterie accueille un gros événement électro placé sous le signe de l’ours : la Kuma release party ! L’occasion de fêter la naissance d’un nouveau label à Strasbourg…

ZUT_WEB_ours_kuma
Mais qui est Kuma ? Non, pas le gros personnage à fourrure du jeu vidéo Tekken crée en 1994 (salut les geeks) ! Non, ce Kuma là n’a rien à voir avec nos copains du blog Das Kuma, qui sont tout aussi cools. Kuma (ours en japonais) c’est la nouvelle extension de Bear’d Bounce, ce collectif de créatifs qui œuvre vaillamment depuis 2 ans pour la promotion de la scène électronique à Strasbourg, via le graphisme, la vidéo et bien sur, par les concerts.

ZUT_WEB_Beard_Bounce
Après avoir battu la campagne avec leur mascotte d’ours barbu, pour attirer l’attention sur la possibilité d’une autre façon de « clubber » dans la capitale alsacienne, une partie de la team Bear’d Bounce a décidé d’aller plus loin en s’associant à de nouveaux comparses. D’où la naissance de Kuma. L’idée est de créer un label de musique électronique, allant de la house à la techno, qui permette l’éclosion d’une ruche d’artistes passionnés et de faire découvrir au public ces DJ’s/producteurs encore méconnus. Kuma se positionne également en terme de management à long terme et s’est fixé pour objectif d’accompagner ses membres dans leur carrière professionnelle, en prenant en charge le booking et la diffusion de leurs créations.

Si le label plantigrade évoque déjà des événements parisiens, c’est bien à Strasbourg que la « Release Party » aura lieu, le samedi 22 Février à la Laiterie, lors d’un grand clubbing gratuit (c’est assez rare pour être souligné) ! De la minimale d’influence berlinoise, à la deep-house planante, les DJ sets et les lives s’alterneront pour faire bouger les popotins et révéler le potentiel de cette toute jeune structure aux dents longues…

A titre d’amuse-bouche, voici un mini mix présageant l’ambiance sonore de samedi :

KUMA Release Party Clubbing, samedi 22 février à partir de 23h à la Laiterie, à Strasbourg.

Par Julien Pleis

Le by Zut alors dans la catégorie CULTURE, Musique, STRASBOURG

Ajouter un commentaire