Le mail de Lee Fields à la Zut Team !

Il est des mails comme de certaines bouteilles à la mer ; on les envoie, et on espère qu’ils vont atteindre le rivage (et accessoirement nous revenir, on s’entend !). Eh bien, le mail à Lee Fields est bien parti (via le 22 à Asnières, autrement dit le label de nos amis de chez Differ-ant), et il nous est revenu ! Qu’on soit bien clairs : Lee Fields nous a écrit.

Et alors, j’en entends certains : Lee Fields ? C’est qui celui-là ? Il ne passe même pas sur la FM, et encore moins sur les grandes ondes (ça existe encore les grandes ondes ?)

Bougres de vous, ai-je envie de répondre : Lee Fields c’est simplement LA voix de la soul d’aujourd’hui (et un peu d’hier aussi). C’est Otis Redding, Marvin Gaye et Donny Hathaway, le tout réuni avec une petite pincée de James Brown (auquel on prête une vraie ressemblance au point de le rebaptiser Little JB). C’est aussi ce petit gars de Caroline du Nord qui a prêté sa voix aux deux tubes de Martin Solveig, Jealousy et I Want You. Vous y êtes ? Hé bien, cette immense figure nous a répondu à nous, et rien qu’à nous (plus exclu c’est même pas imaginable !). Bon, ok je me calme, il faut dire que ça fait un choc, non ?

Et que nous dit-il au juste ? Au-delà du fait qu’il se produit à Nancy Jazz Pulsations le 19 octobre prochain ? Entre autres petites choses que vous lirez dans nos différentes éditions à venir (dans le prochain Zut Lorraine par exemple), il répond à notre très cher collaborateur messin, Benjamin B., et se lance dans une longue explication de ce que représente la soul music pour lui : « J’entretiens une relation profonde à l’Esprit (Spirit avec une majuscule, ndlr). Je crois que l’âme et l’esprit (cette fois-ci sans majuscule, ndlr) sont une seule et même chose, et qu’elles proviennent toutes deux de Dieu, ce qui n’est pas rien. Nous sommes des êtres humains faits de chair avec une âme vivante au plus profond de nous ; nous sommes sans cesse revitalisés par toutes ces choses qui satisfont l’âme. Ce que fait la soul music c’est de satisfaire l’âme. C’est ce qui rend la soul music si profonde et salutaire pour ceux qui l’écoutent. Heu… long silence respectueux. Lee, je crois que tu nous émeus à peu près autant quand tu nous parles (en l’occurrence quand tu nous écris) que quand tu chantes. Allez, une écoute de Faithful Man s’impose là tout de suite ! (en acoustique, qui plus est)

Lee Fields & The Expressions, Faithful Man, Truth & Soul / Differ-ant

En concert le 19 octobre à Nancy Jazz Pulsations (Chapiteau)

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie CULTURE, LORRAINE, Musique

Ajouter un commentaire