Les bonnes adresses à Offenburg

© Arno Kohlem

Chaque semaine on vous fait découvrir de nouveaux lieux tendances & en dehors des circuits touristiques. Cette semaine on vous emmène à Offenburg avec Andreas Friederichs, opticien à Friederichs Optic.

ANDREAS FRIEDERICHS – 54 ans

Opticien à Friederichs Optic.

OÙ ? Le portail du parc de Vinzentius

« Offenbourgeois de naissance, je suis très intéressé par l’histoire locale et je collectionne des vues anciennes de la ville. Cette grille en fer forgé de style rocaille arbore les armes des seigneurs de Ried et mène dans ce parc créé en 1764 sur les fortifications de la ville. Les arbres sont très anciens et les vases et sculptures de pierre datent du XVIIIe siècle. »

Ses bonnes adresses :

1. Oststadtliebe

« Dans ce quartier construit vers 1900, l’Oststadtliebe est un bar et un café à l’atmosphère décontractée. Sebastian Küßner et Elke Nehrhorn en ont fait un endroit tranquille où on peut lire et discuter. Ils y proposent tartines et gâteaux. On y trouve aussi 35 sortes de bières et une quarantaine de whiskies à la dégustation. »

→ 14, Friedenstrasse.

2. Offenburger Hexenzunft

« Depuis 1994, je suis membre de la “corporation des fous”, fondée en 1936. Au-delà de nos rituels tels que les sorcières fantômes, le feu des sorcières, la danse des balais, nous organisons le 8 février un grand bal des sorcières. Le 10 février on célèbre le “Kappeobend” dans plus de dix caves voûtées du centre ville. »

3. Can Market

« Le plus grand choix de grillades d’Offenburg. Cette entreprise familiale dirigée par Can Seygili propose un grand choix de viandes en plus de produits turcs, de pain, de fruits et de légumes. Je recommande chaudement le let de bœuf, les merguez et le Pollo Fino, ou encore le dry aged beef de l’Ortenau nouvellement arrivé. »

→ 77 Hildastrasse

4. Vom Fass

« On trouve ici huiles, vinaigres et spiritueux. Sur place, on peut déguster le « Dattel Balsam Star » ou de la liqueur de pêche de vigne. Outre ses vins de différents terroirs, Markus Müller propose de l’épicerie fine. Le conseil  : une liqueur de pommes au four, une liqueur d’oeufs ou du Bombardino. »

→ 28 Steinstrasse

 

RÉALISATION : Ute Dahmen

Le by Alexandre Zebdi dans la catégorie D'ailleurs, Gastronomie, Vins, Voyage

Ajouter un commentaire