Dancing in the street

JonOneRock, On My Hand and Knees, 2016 © Silvio Magaglio

Jusqu’au 17 septembre, l’exposition The New Face of Graffiti offre une rétrospective de l’art urbain, à travers les œuvres d’artistes émergents d’Europe ou d’Amérique.

Souvent perçu comme un art contestataire et provocateur, l’art urbain s’est démocratisé au cours du XXe siècle grâce à des artistes comme Banksy, pour devenir ensuite, l’un des mouvements picturaux les plus importants de son époque. Son succès tient dans la capacité des artistes à rester anonymes en se choisissant pour la plupart des pseudonymes. Progressivement, l’art urbain se fait reconnaitre comme une forme d’art contemporain à part entière et de nombreuses expositions autour de ce mode d’expression artistique naissent dans les villes du monde entier. Art éphémère ou art évolutif, le street art englobe diverses techniques telles que le graffiti à la bombe aérosol, le pochoir, l’affichage sauvage ou encore les performances de rues.

Le parcours de l’exposition retrace toutes les formes esthétiques qui bouleversent le street art depuis son avènement dans les années 1970. L’artiste français Silvio Magaglio lève le voile, à travers ses photographies à l’argentique en noir et blanc, sur toute une génération d’artistes issus du graffiti. Vingt années de travail qui offrent un plongeon dans le travail d’artistes reconnus dans le milieu ou vivants encore dans l’anonymat. Du noir et blanc, l’on passe à l’univers graphique et coloré d’artistes tel que Koolfunc’88 (Fr) ou Sawe (Es). Toujours dans un monde en couleur, l’artiste allemand Golden Green arbore un style particulier dans un langage qui lui est propre : un univers rétro-futuriste peuplé de personnages surréalistes.

Silvio Magaglio

Par Léa Lemmel

Exposition The new face of graffiti
jusqu’au 17 septembre 2017
à l’Arsenal – Cité musical à Metz 
arsenal-metz.fr

Le by Zut alors dans la catégorie CULTURE, Exposition, Illustration, Peinture, Photographie

Ajouter un commentaire