Marathon Vidéo : le palmarès

Le by Cécile Becker dans la catégorie Cinéma, CULTURE | Laisser un commentaire  

ZUT-WEB_Logo_Marathon-videoCe week-end a eu lieu la septième édition du Marathon Vidéo, organisée par La Cité de la Prod. Le principe ? Tourner en 48 heures un court-métrage dont le thème et les contraintes ont été imposés le vendredi soir. Cette année, les 40 équipes se sont calées sur le thème : l’inévitable transformation en devant intégrer la notion d’altitude, et un triangle. Dimanche soir, après avoir rendu le résultat de leur course effrénée à 18h, avait lieu une projection publique à l’UGC Ciné Cité devant salle comble : 600 spectateurs. Voici le palmarès.

Grand Prix du Jury et Prix du Public

Prix Confirmé

Prix Amateur

Prix Coup de cœur des organisateurs

Brad Pitt, c’est pour toi

Le by Cécile Becker dans la catégorie CULTURE, People | Laisser un commentaire  

ZUT-WEB_Gif_Ferber-Brad-Pitt

Cher Brad Pitt,

Dis-nous, c’était toi à Niedermorschwihr ?
Il faudrait que l’on soit sûr. Parce que Mamema commence à nous faire peur à être au courant des derniers buzz Internet…

Reprenons, un informateur a livré au Daily Mirror cette information capitale : tu serais obsédé par la confiture. Tant et si bien que tu aurais découvert notre Christine Ferber à nous, que tu aurais mené ton enquête puis sauté dans un avion avec ton fils Maddox direction Niedermorschwihr. Sexy Brady.
Problème : Personne ne t’aurais vu, même pas madame Ferber. Pourtant, au vu de ta coupe de cheveux, et de tes superbes lunettes de soleil, difficile de te rater.

D’ailleurs, est-ce qu’on peut en parler ? Parce que depuis que tu es tombé amoureux de nos confitures alsaciennes, on se sent plus proche de toi, on se le permet : pourquoi tant de problèmes capillaires ?
Tu as commencé dans Dallas avec ta coupe des années 80 de papa comptable à l’URSSAF de Schiltigheim, bon, ça passe encore. Mais 10 ans plus tard, tu poses en couverture de Rolling Stone, ROLLING STONE ! Tu aurais pu faire un effort, Brat (oui, on t’appelle comme ça ici). Je te l’accorde, il y a eu une période plus calme où tu as fait tourner la tête des filles dans Fight Club et autres films remplis de testostérone ou d’amour. Et puis, il y a eu Brangelina… Et Chanel. Et ça.

Chanel. As-tu souhaité ressembler à Jésus nous livrant tes paroles exquises et hautement inspirées ? Que s’est-il passé ? Il est trop tard, ta pub, tes cheveux, ta couleur, tes mèches sont devenus une blague, un mème. D’ailleurs, fais attention à ton front… Tu aurais pourtant pu rester au top.

Mais ce n’est pas si grave, on a toujours préféré Johnny Depp.

Mais merci Brad, grâce à toi, l’Alsace et ses confitures ont fait le tour du monde. Le problème étant de savoir à combien EXACTEMENT s’élèverait ta facture de confitures (conversion comprise, hein) ? Histoire qu’on puisse faire les comptes et se réjouir de ta participation à l’économie locale, tu comprends ?

Fais attention à toi Brad. Et n’oublie pas de te sécher les cheveux quand tu sortiras de notre piscine de confiture.

On t’embrasse fort. Fort fort fort.

Le gif Brad Pitt confit a été réalisé par Laurence Bentz, l’une de nos collaboratrices-illustratrices. Aimez-la, suivez-la sur Facebook, elle vous le rendra.

Retrouvez notre rubrique GIF juste ici

Recette Zut #15 : Gâteau de semoule

Le by Zut alors dans la catégorie LIFESTYLE, Zut ! à table | Laisser un commentaire  

ZUT_MAGAZINE_Gateau de semoule

Oh ! Mais qu’est ce que c’est que cette jolie couronne ? On joue la carte du mystère pour cette douceur sucrée hyper régressive, issue d’un livre de recettes tout aussi doux. Envies d’enfance, c’est un joli livre qui a ce petit plus  : de jolies illustrations de Junko Nakamura et aucune photo de recettes. Ici, libre à vous de laisser libre court à votre créativité. Nous avons choisi le gâteau de semoule, un délice qui sent la fleur d’oranger et l’enfance, un vrai petit régal.

Cette recette est extraite du livre Envies d’enfance, de Stéphanie Rigogne-Lafranque paru aux éditions du Rouergue.

Les recettes qui m’ont tapé dans l’oeil :

* Bricks miel épices
* Nectarines au sirop de verveine
* Brioche perdue rose framboise
* Gâteau pavots violette
* Pancakes aux herbes

Ingrédients :

* 50cl de lait
* 
1 gousse de vanille
* 1 sachet de sucre vanillé
* 150g de lait concentré sucré
* 
70g de semoule
* 
50g de raisins secs golden
* 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger

Préparation :

Faîtes gonfler les raisins secs dans l’eau de fleur d’oranger.
Portez à ébullition le lait avec la gousse de vanille fendue et grattée, le sucre vanillé et le lait concentré.
Quand le mélange bout, versez la semoule en pluie et remuez au fouet pendant 10 minutes. Ajouter les raisins.
Versez dans un moule, laissez refroidir puis mettez au frais pendant au moins une heure.

Par Déborah Pham

Retrouvez toutes les recettes de Zut ! juste ici

Dans la famille Coppola, je voudrais la fille

Le by Zut alors dans la catégorie Cinéma, CULTURE, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

ZUT_WEB_TheBlingRing_SofiaCoppola_EmmaWatson

Luxe et volupté chez Marie-Antoinette, lenteur et minimalisme dans Somewhere, Sofia Coppola rompt avec son premier univers flâneur et mélancolique pour nous présenter un nouveau long-métrage : The Bling Ring. Sans toutefois quitter ses thématiques adolescentes et luxurieuses, la réalisatrice nous offre pour son second film présenté au Festival de Cannes, une histoire hyperactive, sous caféine.

Inspiré d’une histoire vraie, The Bling Ring retrace le parcours d’un gang d’adolescents de Los Angeles qui, après avoir traqué les stars sur la Toile, s’immiscent dans leurs demeures pour y dérober robes, sacs, bijoux…

C’est après avoir lu un article de Nancy Joe Sales paru en 2010 dans Vanity Fair, The Suspects Wore Louboutin (en français “Les suspects portaient des Louboutins”), que la réalisatrice Sofia Coppola décide de tourner un film sur ce phénomène. Pour mieux comprendre les protagonistes, elle va à la rencontre de trois d’entre eux mais ne souhaitant pas ajouter à leur notoriété – ce qui leur ferait trop plaisir – elle change les noms des personnages de son film. À la tête de ce gang fictif, on retrouve donc la jeune actrice de 23 ans, Emma Watson, quittant son chapeau de sorcière intellectuelle pour incarner Nicki et prouver à la terre entière qu’elle peut jouer les ados rebelles, à la fois voleuse et gogo-danseuse bien loin de son étiquette de petite fille modèle. C’est évidemment au détour d’un casting bling-bling attendu qu’on retrouve Paris Hilton, réelle victime de la bande et Kirsten Dunst, actrice phare de la réalisatrice.

On aime la signature de la fille Coppola qui, on l’espère, jouera une fois de plus de ses influences photographiques et musicales pour nous laisser aussi contemplatif qu’elle avait su le faire avec Virgin Suicides sur les accords de Playground Love de Air.

Avant-première de The Bling Ring à l’UGC Ciné Cité Strasbourg, le lundi 10 juin à 20h15.
Sortie nationale : le 12 juin

Par Juliette Fiszka

__________________________________________

JEU-CONCOURS !

L’UGC Ciné Cité et Zut ! mettent en jeu 10 x 2 places pour l’avant-première de The Bling ring. Pour cela, répondez vite à la question suivante : Combien de films de Sofia Coppola ont été présentés au Festival de Cannes ?

Envoyez votre réponse, vos noms et prénoms, à contact@chicmedias.com (cliquez sur les petits points pour laisser apparaître l’adresse mail), les 10 premières bonnes réponses remporteront les places.

Cathy Josefowitz : affect, espace et mouvement

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie CULTURE, Exposition | Laisser un commentaire  

ZUT_Web_CathyJosefowitzCathy Josefowitz n’a jamais cessé de s’affirmer en esprit libre : née à New York, cette cadette d’un trio de jeunes filles, quitte la Suisse où s’étaient installés ses parents à l’âge de 16 ans. Strasbourg, puis Paris, avant un retour aux États-Unis et un départ pour l’Angleterre à la fin des années 70, Cathy se déplace en quête de nouveaux horizons : le décor de théâtre, les Beaux-Arts et surtout la performance au contact de ses deux mentors, Steve Paxton et Mary Fulkerson, deux maîtres de la danse contemporaines.

Aujourd’hui c’est en fusionnant ses diverses pratiques, arts plastiques, danse et performance, qu’elle s’interroge avec l’architecte Lorenzo Piqueras, reconnu pour ses conceptions spatiales de grandes expositions et de musées dont la salle des États qui accueille la Joconde au Louvre, sur la notion d’espaces mouvants (émouvants ?) avec sa belle exposition Moving Walls. Peinture, espace et mouvement, l’interaction entre les arts est totale dans le cadre d’une installation-performance qui joue sur l’affect, avec une vraie approche sensorielle.

Du 09 au 16 juin à la FABRIKculture
60, rue de Bâle, à Hégenheim
www.fabrikculture.net

Du 10 au 16 juin à la galerie Thomas Knoell
Im Erasmushaus
Baeumleingasse 18, CH-4051 Bâle
www.thomasknoell.ch