Recette Zut #13 : Cookies, les classiques de Trish Deseine

Le by Zut alors dans la catégorie LIFESTYLE, Zut ! à table | Laisser un commentaire  

ZUT-WEB_Recette_Cookies

Ce n’est pas évident de trouver des recettes classiques, vous avez déjà remarqué ? Les recettes de base du genre la pâte à pizza, la pâte à crêpes, les bagels, le cake au yaourt. Il y a foule au portillon pour vanter les mérites de la « meilleure recette de cookies simple/rapide » sur les Internets. Comme vous y allez les enfants !
Faisons plutôt confiance à Trish Deseine qui ne nous a pas encore déçu, en matière de pâtisserie, l’experte en chocolat sait de quoi elle parle et nous avons testé sa recette de cookies classiques. Il existe (en gros) deux sortes de cookies. Ceux qui sont plutôt craquants et qu’on trouve partout dans le commerce et les moelleux, ceux qui ne se cassent pas sous la dent mais se « tordent, avant de céder et de libérer les petits puits de chocolat cachés ici et là ». On les appelle aussi « soft baked ».

Voici donc la seconde version, les cookies classiques de Trish, une recette extraite de son livre Chocolat Adoré paru aux éditions Marabout.

Ingrédients :

* 150g de beurre doux ramolli
* 80g de cassonade
* 50g de vergeoise brune (j’ai utilisé de la blonde et ça fonctionne très bien)
* 1/2 cuillère à café d’extrait naturel de vanille
* 3 oeufs battus
* 175g de farine
* 1/2 cuillère à café de levure chimique
* 150g de pépites de chocolat (ou des gros chunks, c’est possible aussi)

Préparation :

Faites chauffer le four à 190°C.

Tapissez 2 plaques allant au four de papier sulfurisé ou d’un tapis en silicone. Mettez le beurre, la cassonade, la vergeoise et la vanille dans le bol d’un robot (ou battez le tout avec un batteur électrique, c’est bien aussi) jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Ajoutez les oeufs, tout en continuant de battre, puis la farine et la levure. Battez doucement, juste assez pour que l’ensemble se mélange.

Versez les pépites, puis remuez rapidement et légèrement. Posez des cuillères de pâte sur les plaques en les espaçant bien, et enfourner pour 10 minutes environ.
Les cookies doivent être dorés mais encore assez mous au milieu. Sortez-les du four et laissez-les tiédir quelques minutes, avant de les poser sur des grilles pour qu’ils refroidissent complètement. Bon week-end !

Par Déborah Pham

Retrouvez toutes les recettes de Zut ! juste ici

Casqué pour l’été

Le by Cécile Becker dans la catégorie CULTURE, Haute couture, Musique, Photographie, TENDANCES | 1 commentaire

ZUT-WEB_Daft-Punk_Saint-Laurent_Random-Access-Memories

Le ramdam du jour (qui avait commencé à marquer les esprits ce week-end, merci Coachella) est sans doute la sortie officielle d’une belle vidéo Get Lucky où l’on voit Pharrell Williams, Nile Rodgers, et les Daft Punk se trémousser sur du funk sucré, probable futur tube de l’été, tout en jouant d’instruments transparents.


C’est bien beau tout ça, mais le titre dans sa totalité, où est-il ? Quel est-il ? Quand allez-vous cesser de nous faire languir ? Sur Internet, c’est le raz-de-marée, moults versions sortent sans que l’on ne sache vraiment si l’une ou l’autre est la bonne. Du côté du groupe, rien d’officiel. Il se dit même que Fun Radio passerait une mauvaise version… Vrai ou faux, les deux Français ont le don de savoir manier les outils marketing puisque leur Random Access Memories à sortir le 21 mai est déjà numéro 1 sur iTunes (en pré-commande).

La vraie information, puisqu’il y en a une, c’est que la formation a changé de look se tournant vers Hedi Slimane, directeur artistique de Saint Laurent et photographe, avec qui ils avaient déjà collaboré sur l’album Human After All. Résultat : du noir, du chic, du brillant sequin, du simple et funky carrément nommé Saint Laurent Music Project par la maison.

ZUT-WEB_Saint-Laurent_Daft-Punk

Du côté de l’album, deux certitudes : le groupe confie à Rolling Stone s’être tourné vers plus d’humain en recherchant la patte de vrais musiciens, ce qui annonce un album de facture plus pop que les précédents et du côté des collaborations, mis à part Pharrell et Nile Rodgers (ex-leader de Chic), le teaser annonce les apparitions de Julian Casablancas, Panda Bear, Todd Edwards, Chilly Gonzales, Giorgio Moroder, et bien d’autres…

Surveillons les Internets pour la suite…

Pureté sauvage

Le by Zut alors dans la catégorie CULTURE, LORRAINE, Musique | Laisser un commentaire  
ZUT-WEB_Feeling-of-Love_Pascale-Cholette

The Feeling of Love © Pascale Cholette

Avec classe et élégance, The Feeling of Love exprime une forme de pureté sauvage. Les messins, potes à Ty Segall, impressionnent et viennent de sortir leur nouvel album Reward Your Grace. L’occasion d’évoquer leur parcours mais aussi de regarder et d’écouter une très très belle session enregistrée au Centre Mondial de la Paix par l’équipe de Das Kuma avant le passage du groupe à la MJC du Verdunois.

« Quand je sortais, c’était soit de la chanson française, soit une sorte de rock mainstream vraiment dégueulasse », précise Guillaume Marietta quand on lui demande comment est né The Feeling of Love. Lui, fan de no wave et de groupes comme Suicide, partait tête basse en opposition avec des morceaux agressifs basés uniquement sur un accord et une note. Quelques années plus tard, alors que le groupe est devenu un trio et a sorti nombre de LP, cassettes et albums, il partage un split-single [entendez, un 45T dont les artistes se partagent chacun une face, ndlr] avec Ty Segall. Une histoire commencée par une rencontre lors de la tournée européenne du Californien alors qu’il ne disposait pas encore de sa notoriété. Guillaume le décrit d’ailleurs comme un mec calme et très attentif aux autres – « Je ne vais pas te raconter qu’un jour Ty était bourré, qu’il s’est mis à poil et a sauté d’un balcon, il ne l’a pas fait » – et constate par ailleurs que toute cette scène américaine n’est pas ce qu’elle peut paraître : « Cette nouvelle génération de groupes ricains est plus posée, plus pro. Ils ne se défoncent pas ou quasiment pas ».

 

Reward Your Grace, nouvel album du groupe, se veut plus pop qu’à l’accoutumée. « La pop, ce n’est pas une honte. J’avais envie de mélodies qui restent en tête », confie-t-il. Et si les messins ont abouti à quelque chose de moins garage, ils gardent cet aspect répétitif et entêtant qui leur est cher. « Si tu problématises trop, ca devient de l’art conceptuel, tu perds le côté instinctif. » Les textes se veulent eux aussi dans une opposition très primaire qui prend le contrepied de cette imagerie tournant autour du sexe et du rockeur malheureux. « Ce qui m’intéresse, c’est qu’il reste une question. J’écris sur des manques, c’est ça qui m’alimente », ajoute Guillaume. Si en parler dans ses morceaux ne l’aide pas pour autant à les comprendre, cela lui permet de mieux les cerner. Les relations humaines, notamment avec les femmes, sont un de ses sujets récurrents. « Tu peux écrire des millions de chansons, tu n’arriveras jamais à complètement les comprendre ! » Avant sa tournée, le groupe a accueilli Henry, « un mec de la bande des Catholic Spray », à la guitare et à la basse. Les parties drone ou mélodiques sont ainsi partagées en live pour un résultat beaucoup plus riche. Le groupe souhaite rester ouvert à toute évolution possible, ce qui est d’ailleurs encouragé par leur label Born Bad. Quand on lui pose la question de la reconnaissance qu’ils ont en France, Guillaume répond clairement : « Si les groupes du label ont bonne presse, je t’assure qu’on est toujours considéré comme des branleurs. Il faut continuer de batailler. »

Et comme promis, avant de nous quitter la DSKM Session x The Feeling of Love :

Par Anthony Gaborit

Ken my Vans

Le by Zut alors dans la catégorie Chaussures, MODE, Shopping, TENDANCES | Laisser un commentaire  

Vans n’en est pas à son premier coup d’essai. Après avoir collaboré avec Supreme ou encore Comme des Garçons, ils rééditent leur nouvelle collection avec Kenzo. Des shoes, du pep’s, découvrez en quelques gifs animés, l’esprit wild. Kenzo x Vans leggo !

vans5

En l’an 2012, Humberto Leon et Carol Lim avaient enfilé leur costume chéri direction l’Asie, version Wild. Dans la jungle, terrible jungle, Tarzan et Jane sont bien, bien, bien et puisent rapidement l’inspiration des nouvelles collections Kenzo en un animal : l’énigmatique Clouded Leopard. Place aux larges belles tâches pour les collections printemps-été 2013 de la griffe reprise par les deux fondateurs d’Opening Ceremony.

Ils iront jusqu’à décliner ces mêmes motifs à la fameuse collaboration qui unie Kenzo à Van’s. Authentic ou version Slip-On, faites vos jeux !

vans2-okvans3

Disponibles en boutique : 

Kenzo Strasbourg
44, rue du vieux marché aux poissons, à Strasbourg
03 88 75 99 22

Et sur l’e-shop : www.kenzo.fr

Par Yassine Khelfa M’Sabah

Depeche Mode au Zénith de Strasbourg !

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie CULTURE, Musique | Laisser un commentaire  

La nouvelle commence à circuler : Depeche Mode jouera en concert à Strasbourg, au Zénith Europe, le 2 février 2014, dans le cadre de la tournée mondiale Delta Machine ! Ça constitue un événement véritable quand on sait que le célèbre groupe britannique n’a pas rejoué dans la capitale européenne depuis son premier passage le 3 novembre 1990 (c’était dans le cadre dans la tournée Violator) au Rhénus.

La billetterie sera ouverte à partir du 18 avril prochain dans les points de vente habituels et sur www.label-in.fr et www.livenation.fr

D’ici là, enjoy the silence !

ZUT_WEB_DepecheMode