Make up your mind #2 : Dark icône

L’hiver n’est pas (encore fini), ce voile brumeux et quelque peu obscur continue de nous entourer. Pourquoi ne pas l’embrasser ? Finie l’image trash de la fille gothique, elle a aujourd’hui une allure classieuse, des cheveux propres (si, si!) et du caractère à revendre. Une chronique par notre e-maquilleuse Romina Moniaci.

ZUT-WEB_Chronique-maquillage_Gothique_punk_Leone-Julitte

ZUT-WEB_Chronique-maquillage_Gothique_veste_Leone-Julitte

Ce maquillage est destiné à celles qui ont toujours fantasmé les ambiances Burtoniennes sans jamais oser y succomber….
Les codes goth reviennent en force accompagnés de leurs amis crucifix, plate-forme shoes et regard noir.

Si vous voulez vous la jouer « Morticia » appliquez les conseils suivants.

ZUT-WEB_Chronique_make-up_Morticia

Le teint glacial
Rien de pire que d’avoir un teint bâclé avec un œil charbonneux. D’accord nous explorons notre côté sombre mais pas la peine de sombrer dans l’horreur. Mot d’ordre : soigner son teint (suivez ma chronique par ici, j’en parlerai dans un futur billet). Et pourquoi pas, essayer une nuance plus claire que votre carnation pour coller au thème ?

L’oeil mélancolique
Simple : un halo noir avec une touche de pourpre aux extrémités. Appliquez le noir sur la paupière mobiles en le dégradant tout autour de l’oeil. Attention de ne pas trop empiéter sur le coin interne de l’oeil, avec le noir, il vaut mieux y aller progressivement pour ne pas avoir un air abattu (on a dit « mélancolique », pas dépressif).

Le pourpre c’est la petite touche subtile qui fait la différence, placée au-dessus de la paupière mobile. L’important c’est de bien le fondre avec le noir. Crayon noir à l’intérieur de l’oeil et mascara seront l’apothéose de ce maquillage.

Les lèvres smoothy
Les lèvres doivent s’effacer au profit du regard et pour être en accord avec le teint, appliquez une touche de fond de teint sur vos lèvres.

Look romantisme blasé au rendez-vous,
Mystérieusement votre.

Par Romina Moniaci / Photo Leone Julitte

(Info Zut ! alors : Romi propose une offre St-Valentin valable jusqu’au 14/03 -> 20 euros pour un maquillage maison. Contactez la via Facebook.)

The KVB seront en concert le 16 février prochain à la galerie Stimultania à Strasbourg. Retrouvez toutes les infos sur Szenik.eu, c’est par ici.

Retrouvez toutes les chroniques de Romi, juste ici

Le by Zut alors dans la catégorie Maquillage, STRASBOURG, TENDANCES | 1 commentaire

DJ Premier, bienvenue à la légende !

ZUT_WEB_DJPremier

Le king du beat hip-hop à la sauce East Coast pose ses platines à la Laiterie de Strasbourg ce mardi 12 février. L’occasion de découvrir un des beatmakers les plus légendaires du rap made in US.

1987, Brooklyn. Après des études d’informatique, Chris Martin aka DJ Premier découvre le cœur de la culture hip-hop et la magie des boîtes à rythmes. Il y rencontre le MC Guru avec lequel il formera jusqu’en 2003 le célèbre groupe Gangstarr. Mêlant avec génie jazz et hip-hop, ils seront les pionniers du son East Coast dans les 90’s. Années après années, le duo enchaîne les tubes, signe la B.O. du film Mo’Better Blues : Jazz Thing de Spike Lee et marque les esprits avec leur hommage à Big L en 1999 : Full Clip.

Mais l’enfant de Houston sait aussi se la jouer perso et compose depuis toujours des instrus monumentaux pour les plus grands noms du rap. Mobb Deep, The Notorious B.I.G., Nas, Jay-Z, Kanye West, Mac Miller, ils sont nombreux à faire appel à la signature « Primo », synonyme de succès et reconnaissable entre toutes. Sa recette ? Des loops saccadés, des samples découpés de façon unique et de scratchs bien lourds. Simple mais efficace.

Consacré meilleur producteur de hip-hop de tous les temps par le magazine Rolling Stone, DJ Premier est une véritable pointure dans l’Histoire du rap. Il sera difficile de ne pas shaker notre booty sur ce son oldschool en cette froide nuit de février à Strasbourg. Pour réchauffer l’ambiance avant l’arrivée du mythe, la Laiterie fait confiance au Strasbourgeois DJ Swa, à Snowgoons (D) et Arsonists (US). See you there nigga !

Par Claire Tourdot

La Laiterie, 13 rue du Hohwald – 67000 Strasbourg
03 88 237 237

Ce mardi 12 février
DJ Swa : 20h00-21h00
Freestyle (Arsonists, Snowgoons) : 21h00-21h30
DJ Premier : 21h30

Le by Zut alors dans la catégorie CULTURE, Musique, STRASBOURG | Laisser un commentaire  

Matthieu Stahl, Love Maps 21

ZUT_WEB_MathieuStahl_EricAntoine

Matthieu Stahl © Eric Antoine

Le Musée des Beaux-Arts de Mulhouse accueille jusqu’au 24 mars, l’exposition Love Maps 21, qui dévoile le travail et la réflexion de Matthieu Stahl. L’artiste mulhousien, qui cumule les rôles de plasticien, musicien et président du Noumatrouff, expose ses œuvres d’influences Street Art, mixées par une énergie punk.

Matthieu Stahl nous présente une cartographie moderne des relations amoureuses actuelles, directement inspirées du Pays de Tendre de Madeleine de Scudéry, tiré de son roman Clélie, publié en 1656. Des relations qui seraient basées sur une égalité entre homme et femme.

Ses œuvres sont dévoilées sur des supports de toile, papier et carton, que Matthieu Stahl affectionne particulièrement.

L’exposition s’ouvre sur une représentation abstraite de la carte de Scudéry, pour ensuite nous conduire dans un univers urbain, teinté de rage, de fièvre, d’envie et de volupté.

On s’y promène comme dans une géographie, symbolisant les relations homme/femmes mais également les relations que l’artiste entretient avec sa peinture comme objet de désir et d’inspiration.

Au centre de l’exposition, comme au centre de la vie, se révèle un univers érotique, où l’artiste défend un droit au plaisir insoumis. La visite se termine par une représentation du parcours européen du plasticien,  allant de Londres à Berlin, en passant par Florence.

À l’occasion du vernissage de Love Maps 21, ce voyage à travers l’univers particulier, propre à l’artiste, a été apprécié par les nombreux visiteurs qui ont fait le déplacement. A noter l’apparition du chanteur Cali, qui était en concert le soir même à Mulhouse.

Par Roxane Ajerage et Aurélie Amblard

Lire le portrait de Matthieu Stahl dans Novo 23 (page 54)

L’exposition de Matthieu Stahl jusqu’au 24 mars au musée des Beaux-Arts, à Mulhouse
lovemaps21.tumblr.com

Le by Zut alors dans la catégorie CULTURE, Exposition, HAUT-RHIN | Laisser un commentaire  

Z-U-TAPE FÉVRIER 2013

Nouveautés compulsives ou nuggets intemporelles, ou comment aborder les trop rares rayons de soleil du mois de février. Au programme, Ducktails, The Durutti Column, The Strokes, Adam Green & Binki Shapiro, Matthew E. White, Roland Kirk, Jacco Gardner, Robyn Hitchcock etc.

ZUT_WEB_Z-U-Tape_Fevrier2013_Adam-GreenBinkiShapiro

Ducktails, The Flower Lane
Hello Matt Mondanile, te voilà de retour avec un bien bel album (ton cinquième déjà) ! L’une des très belles surprises pop de ce début d’année…

The Durutti Column, Never Known
Sans doute l’un des secrets les mieux gardés de la pop 80’s anglais. Dans l’ombre de Joy Division, une merveille signée Vini Reilly : fébrile, presque maladif, envoûtant… (source cachée de Ducktails, oui oui oui !)

The Strokes, One Way Trigger
Les critiques ont beau se moquer : Julian Casablancas reste au sommet, même quand il cherche à atteindre l’Everest vocal dans les aigus. Un single qui annonce sans doute un grand album le 26 mars prochain.

Adam Green & Binki Shapiro, Here I Am
Adam Green a beau se montrer désagréable en interview, le bougre est un merveilleux songwriter. Le duo qu’il forme avec Binki Shapiro confine au sublime…

Little Joy, The Next Time Around
Les premiers pas de Binki Shapiro en 2007 avec Fabrizio Moretti des Strokes. Un disque sans doute injustement oublié, à redécouvrir sans plus tarder.

Rahsaan Roland Kirk, A Laugh for Rory
L’immense Roland Kirk en 1968 avec un extrait de son chef d’œuvre The Inflated Tear : avec le très souriant A Laugh for Rory, ça pulse, ça groove délicatement…

Matthew E. White, One of these Days
Sans doute la plus belle publication de ce début d’année. Le producteur Matthew E. White a attendu ses 29 ans pour s’offrir un premier album Big Inner. Aujourd’hui, il tutoie le ciel avec une soul ultime.

Tim Buckley, Sweet Surrender
Dans la famille Buckley, je demande le père ! Serait-ce là l’une des plus belles chansons d’amour de tous les temps ? Nous sommes quelques uns à le penser. Nulle inquiétude si le corps frémit, c’est l’émotion…

Randy Newman, Love Story (You and Me)
La rencontre de deux immenses artistes : le jeune Randy Newman qui publie son premier album et le producteur fantasque Van Dyke Parks (l’album Smile des Beach Boys). Plus qu’une curiosité, un petit bijou !

The Left Banke, Walk Away Renee
On cherche à situer ces New-Yorkais comme la réponse 60’s à Love et aux Zombies ; il est vrai que ce Walk Away Renee, classé par les 200 meilleures chansons pop par Pitchfork, présente le charme d’un classique.

Jacco Gardner, The Ballade of Little Jane
Bon, ce Néerlandais sait tout faire, il dépasse ses modèles les plus évidents, Syd Barrett ou les Zombies ! Bonne nouvelle, il passe en concert à Strasbourg le 8 avril au Troc’afé grâce à Hiéro et Panimix !

Robyn Hitchcock, Sometimes I wish I was a Pretty Girl
L’ami Robyn fête ses 60 ans à la fin du mois. S’il reste inconnu du grand public, cet artiste so britannique a publié bien des chefs d’œuvre. L’occasion de redécouvrir un songwriting unique. Happy Birthday, Robyn !

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie CULTURE, Musique | Laisser un commentaire  

Recette Zut #9 : Salade de semoule à la menthe et à l’avocat

ZUT_WEB_Salade-de-semoule-et-avocat1
Il est temps pour nous d’attaquer les choses sérieuses… Voici l’un de mes bouquins de cuisine préféré, s’il ne fallait en garder qu’un, ce serait celui la. Il manque quelques recettes d’hiver selon moi, mais il est tout simplement génial. Il s’agit de Simple & Bon, de Donna Hay publié aux éditions Marabout. Des recettes simples et rapides à concocter pour ceux qui n’ont pas le temps de cuisiner. Le sommaire est vraiment bien fait puisqu’on vous annonce d’emblée ce dont vous aurez besoin : si la recette ne nécessite qu’un assemblage, s’il faut juste une poêle, un plat, ou encore une casserole…

Je pense que je ne vais pas résister à l’envie de vous présenter d’autres recettes mais pour aujourd’hui, ce sera une salade !

Lire la suite

Le by Zut alors dans la catégorie LIFESTYLE, Zut ! à table | Laisser un commentaire