Le livre à venir

ZUT-WEB_Chronique-litterature

Vous aussi, vous aimez lire au lit ? Allez faire un tour sur « Tout Mulhouse au lit », envoyez vos photos, et surtout, lisez Médiapop.

« La sensibilité est la monnaie de l’univers, de l’espace, de la grande nature qui nous permet d’acheter de la vie à l’état de matière première ! L’imagination est le véhicule de la sensibilité ! Transportés par l’imagination, nous atteignons la Vie, la vie elle-même qui est l’art absolu. », Yves Klein

Quel lecteur n’a pas chez lui, sur une table, au pied de son lit, une pile de livres à lire ?
Combien sont-ils à attendre la fin d’un livre pour aller en acheter un autre ?
D’où vient ce besoin de s’approvisionner ?
En réalité, le lecteur reste à la recherche de son propre état d’esprit, ces ouvrages en attente sont autant de phases, de désirs, qui demeurent et viendront, à point, faire écho.
En interrogeant leurs couvertures, c’est nous que nous sondons ; avoir plusieurs livres, genres, récits, c’est être multiple, ouvert, mais c’est aussi être à soi, dans sa plus stricte intimité.
Pouvoir choisir, quand on le désire, le reflet de nos pensées, c’est aussi être libre, se réaliser dans la lecture, et ces piles de « livres d’avance » sont notre existence à venir.
Le secret de notre besoin de livres, est moins dans l’envie d’évasion que dans le retour à soi, précisément au moment où celui-ci s’exprime ; finir un livre, c’est clore une émotion, c’est disparaître avec lui.
Ayez donc toujours ces livres à vos côtés, ils sont votre supplément d’âme.

« C’est dans le sombre feuillage du
sommeil que luit la peau mouillée,
la difficile florainson de la langue,
le réel, c’est le mot. », Eugenio de Antrade

Par Boris Manchot

Retrouvez toutes les chroniques littéraires ici.

Le by Zut alors dans la catégorie CULTURE, Livres

Ajouter un commentaire