Le Bistrot d’Antoine

La pièce d’agneau de lait des Pyrénées d’Antoine Kuster, au Bistrot d’Antoine, à Strasbourg. © Henri Vogt

À contre-courant de la bistronomie et de la déferlante #healthy, on déguste au Bistrot d’Antoine une cuisine franche et généreuse. Antoine Kuster, le chef, retravaille des recettes et produits traditionnels en favorisant toujours la gourmandise et la convivialité. « On met du beurre dans la purée et on y va ! », affirme-t-il. Pourquoi se priver ?

Qui ? Antoine Kuster, gérant et chef, ancien du Crocodile et de la maison Julien (Fouday) parti cuisiner sur un navire de croisière avant d’accoster rue de la Courtine pour ouvrir Le Bistrot d’Antoine en juin 2017 – en lieu et place d’À bout de soufre. Avec lui, Le Crocodile avait décroché la seconde place du Trophée des frères Haeberlin en 2016.

Sa patte | Une cuisine généreuse : « franche, bourgeoise et gourmande ». L’esprit ? « L’opulence ». Ainsi, les garnitures sont partagées par toute la tablée, comme à la maison. Côté produits, on trouve sur sa carte (un menu bistrot, une carte du jour et une carte par saison) des produits oubliés, type brasserie, qui retrouvent ici leurs lettres de noblesse, tous évidemment frais et choisis avec soin. Sur la table Zut du jour, on trouvera cet excellent agneau de lait des Pyrénées « sans antibiotique et élevé en pleine nature ». D’autres exemples ? Pied de cochon travaillé en fines tranches, cuisses de grenouille, petites fritures d’éperlan, mouclade au safran d’Alsace, oeuf mollet, embeurrée d’épinards, maquereau au citron, baba ivre de rhum etc. Si l’on est effectivement loin des poncifs du moment (#healthy #glutenfree #veganfood #grainesdechia #superaliment #baiesdegoji #superbowl…), Antoine s’adaptera avec plaisir aux demandes et allergies spécifiques. En résumé, une cuisine vivante qui revient aux fondamentaux. Côté vins, la carte est composée au 3/4 de quilles en biodynamie sélectionnés chez Au fil du vin libre ou à Oenosphère.

Ambiance au Bistrot d’Antoine, avec Pierre, en salle et sommelier. © Henri Vogt

On y va | Pour la générosité du chef, parce qu’on s’y sent comme à la maison, parce que la déco (sponsorisée par la maman d’Antoine) est simple et chaleureuse. Quant au prix, eux, ils restent raisonnables.

Le + | Chef.fe.s et Meilleur.e.s ouvri.ères.ers de France du coin viennent s’y régaler, gage de qualité.

Le Bistrot d’Antoine
3, rue de la Courtine à Strasbourg

Horaires d’ouverture
Du mardi au jeudi, de 12h à 14h et de 19h à 22h
Le vendredi de 12h à 14h et de 19h à 23h
Le samedi de 19h à 23h

Prix
€€ (menu du Bistrot : 32 €)

Par Cécile Becker
Photos : Henri Vogt

Le by Cécile Becker dans la catégorie STRASBOURG, Zut ! à table

Ajouter un commentaire