Sa Majesté Franz Ferdinand est de retour !

ZUT_WEB_FranzFerdinand_2013_RightThoughtsOn fait partie des gens qui ont aimé Franz Ferdinand. On excusera la frivolité du propos, mais alors que le groupe devait s’installer durablement, il semble s’être crashé en plein vol : son troisième album Tonight était annoncé comme son Remain in Light (Franz Ferdinand partageant avec les Talking Heads une affection pour les sons afrobeat), et au final, rien ! Un disque insipide, qui révélait une vraie lassitude. Alors, au moment où le groupe s’apprête à nous soumettre son nouvel opus, on se permet d’émettre un doute et même de nous montrer un tantinet soupçonneux. Nos Écossais flamboyants refont-ils enfin surface ? Après une première écoute, la réponse serait plutôt affirmative, si si !

Nous disons oui, et même 3 x oui !

Oui à cette euphorie ambiante qui, si elle ne dissimule pas les interrogations récentes, n’en renoue pas moins avec l’urgence électrique des débuts et l’insouciance d’Alex Kapranos & co si communicative !

Oui, à ces 35 minutes et à ces 10 courtes chansons surréelles, enlevées et spontanément explosives, qui nous offrent une sublime synthèse pop !

Oui, à cet éclectisme qui rompt avec les gimmicks new wave passés – le groupe s’aventure volontiers sur le terrain du funk (moins blanc que par le passé), mais aussi du côté du glam (Roxy Music, Brian Eno première époque, plus Sparks ou Stranglers que Josef K ou Orange Juice) ou du kraut pour des effets parfois même saisissants (à ce titre, Nick McCarthy semble s’amuser comme un fou avec ses petits jouets électroniques) !

À la question posée avec insistance sur le touchant Stand On The Horizon, “Won’t you come to me?” (une question qui intervient après cet aveu “How can I tell you I was wrong? / When I am / The proudest man / Ever born”), là aussi nous répondons : oui bien sûr, we come back to you, sa Majesté Franz Ferdinand !

Voilà, ta couronne, reprends-là, tu l’avais laissé trainer par là, mais elle te revient. Allez, 1, 2, 3, chantons ensemble :

I’m the king of the animals
I’m the king of the trees and animals
Self-crowned king of the trees and the animals
I’m a king so give me a crown
I am an animal
Give me an animal crown

I’m in love with a narcissist – I know for the mirror told me
I’m in love with my analyst – I know for the mirror told me
I’m in love with my nemesis – I know for the mirror told me
I’m in love with my pharmacist – I know for the mirror told me

I am an animal, oh give me an animal crown (x infinity)
(extrait de Treason! Animals.)

Franz Ferdinand, Right Thoughts, Right Words, Right Action, Domino (sortie le 26 août)

ZUT_WEB_FranzFerdinand_2013_600x340_0

Rythmes endiablés, facéties électroniques, paroles surréelles : Franz Ferdinand est de retour !

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie CULTURE, Musique

Ajouter un commentaire