Test ADN : CHLOÉ

Collection Chloé Printemps-Été 2018

Première présentation de collection chez Chloé, pour Natacha Ramsay-Levi, nouvelle directrice artistique. Au programme des pièces éclectiques, asymétriques où le python se même aux drapés asymétriques.  La marque renoue avec une féminité plus assumée, plus offensive, aux allures bohème chic. On adore.

Son empreinte digitale

« Tout ce que j’ai toujours voulu, c’est que Chloé ait un esprit joyeux pour rendre les gens heureux.». Gaby Aghion, la visionnaire créatrice de la maison française dans les années 50, n’a cessé de revendiquer la liberté de mouvements des femmes.

Sa paternité couture

Si historiquement Karl Lagerfeld est indissociable de l’ADN Chloé, les femmes sont majoritairement cheffes à bord. Après l’œil alternatif de Martine Sitbon et le trio des créatrices anglaises Stella McCartney, Phoebe Philo et Hannah MacGibbon, c’est désormais Natacha Ramsay-Levy (ex-bras droit de Nicolas Guesquière chez Balenciaga et Louis Vuitton) qui apporte aujourd’hui son joli point de vue frenchy.

Son tissu biologique

Une allure aussi « garçonne » que féminine, entre dégaine boyish et robes floues à la palette subtile. Un effeuillage aérien où tulles, dentelles, broderie anglaise, popelines, mousseline et crêpe de soie escortent un super hit-parade de sacs et souliers stars.

Où se « Chloéiser » de la tête au pied ?

Chez Ultima depuis ce printemps, pour le prêt-à-porter, chaussures et maroquinerie mais aussi à l’espace luxe maroquinerie des Galeries Lafayette. Et pour avancer à grands pas vers l’été, il suffira de s’envelopper d’un pschitt de Nomade, un floral chypré, dernier sillage de la maison, à s’offrir aux Galeries Lafayette ou à La Belle Parfumerie du Printemps.

 

Ultima
8, petite rue de l’Église à Strasbourg

Printemps
1-5, rue de la Haute Montée à Strasbourg

Galeries Lafayette
34, rue du Vingt-Deux Novembre à Strasbourg

 

Par Myriam Commot-Delon – Photos : DR

Le by Alexandre Zebdi dans la catégorie MODE, STRASBOURG, TENDANCES

Ajouter un commentaire