Automne chéri

 

pochette-solaris-great-confusion

Le 23 septembre dernier sortait Some Are Flies de Solaris Great Confusion sur le label Rival Colonia, édité en vinyle par Médiapop Records. Ce jeudi 20 octobre, le groupe est en concert à la galerie No Smoking. Chronique d’un album saisissant.

Dans la musique de Stephan Nieser, le guitariste alsacien qu’on a pu croiser au sein de Buggy ou des Original Folks, les évidences s’additionnent : celles des thèmes et de l’orchestration. Avec élégance et justesse comme si le fait de marcher sur les traces de Fred Neil, Howe Gelb ou Cass McCombs l’engageait malgré lui. Rien ne semble de trop dans son nouvel album, même si la retenue apparente dissimule mal le bouillonnement créatif du personnage. Derrière le folk, le psychédélisme pointe son nez, par petites touches : un piano Rhodes, une guitare, un vibraphone ou un mélodica épouse le corps comme une caresse, mais la main passe au-dessus de la peau sans la toucher ; effet garanti, émotion à couper le souffle. On suit le mouvement, les yeux fermés, guettant l’extase. La chaleur est là, enveloppante et généreuse, comme la promesse d’un bel automne.

SOLARIS GREAT CONFUSION
Some Are Flies, Rival Colonia / Médiapop
Acheter le vinyle

En concert le 20 octobre à 20h, à la Galerie No Smoking, à Strasbourg

Le by Emmanuel Abela dans la catégorie Concert, CULTURE, Musique, STRASBOURG

Ajouter un commentaire