La carte et le territoire

© Claudia Pajewski

À découvrir au Maillon ,du 24 au 26 janvier, au La posibilidad que desaparece frente al paisaje, une expérience visuelle et scénique, un voyage poétique au coeur de l’Europe.

Le Maillon a toujours défendu à la fois la création européenne et tous ceux qui inventaient de nouvelles manières d’habiter la scène. Il invite ainsi la compagnie El Conde de Torrefiel, qui agite le théâtre espagnol depuis 2010 mais qu’on n’a pas encore vue par ici. La posibilidad que desaparece frente al paisaje est un tour d’Europe en 10 étapes : Madrid, Berlin, Marseille, Lisbonne, Kiev, Bruxelles, Thessalonique, Varsovie, Lanzarote et Florence, brillamment mis en scène par Tanya Beyeler et Pablo Gisbert.

© Hervé Véronèse

À travers les paroles d’anonymes ou celles d’artistes célèbres, en utilisant danse, vidéo et texte, quatre interprètes et une voix off décryptent l’imaginaire que véhiculent ces villes, grattent la surface des mythes pour révéler la barbarie enfouie et livrent ainsi de multiples point de vue sur l’Europe d’aujourd’hui et son histoire. Déroutant et réjouissant

 

La posibilidad que desaparece frente al paisaje, théâtre 
Du 24 janvier au 26 janvier
au Maillon 

 

Par Sylvia Dubost – Photos : Hervé Véronèse et Claudia Pajewski

Le by Alexandre Zebdi dans la catégorie Art numérique, CULTURE, Danse, spectacle, STRASBOURG, Théâtre

Ajouter un commentaire