Into the Bronx

Bronx, New York
18 heures

Je monte à bord d’un bus rempli de lycéens en furie. Normal, c’est le premier jour des vacances d’été…

Comme toujours, les petits caïds sont à l’arrière, allures de rebelles et rires sonores, le reste du bus n’a qu’à bien se tenir. L’ambiance est survolée, ça crie, ça chante, ça rit, je ne sais plus où donner de la tête, propulsée au milieu de tous ces jeunes.

Mais à mesure que le bus se vide, le collectif laisse place à l’individu et les masques tombent. Je me suis trompée en croyant que ces ados ressemblaient à tous les ados du monde. A l’image du quartier dans lequel ils vivent, leur vie est dure, violente et désabusée.

A la nuit tombée, je descends du bus. Chacun a repris sa route, mais je suis loin d’oublier ces visages…

A la limite entre documentaire et fiction, The We and The I fait incontestablement partie des grands Gondry : un rythme travaillé, des plans ingénieux, une esthétique soignée… A la fois drôle et touchant, ce film est porté par un groupe de jeunes acteurs amateurs au ton toujours juste et naturel, qui vous embarquent dans leur monde et leur génération. Un beau moment de cinéma, comme on les aime. Dans ce bus, c’est sûr, la magie a opéré… Courez vite prendre votre ticket !

Par Céline Mulhaupt

The We and The I de Michel Gondry à l’affiche au Cinéma Star, à Strasbourg

Le by Zut alors dans la catégorie Cinéma, CULTURE

Ajouter un commentaire