Art, Wind & Fire

ZUT-WEB_Vent-foret_Thomas-Lanfranchi_Structure-Volante

Thomas Lanfranchi – Structure volante

Dans les forets de la Meuse, il ne pousse pas que des champignons, des fougères et des arbres centenaires ! Au détour des pistes boisées, on peut depuis 1997, également découvrir d’énigmatiques œuvres d’arts qui ont éclot au milieu de cet écrin de verdure.

A l’initiative de six villages de la région, Le Vent des Forêts invente un projet humain et culturel audacieux, où chaque année, de nouveaux artistes viennent renouveler les œuvres d’art de cette forêt qui prend des atours mystiques et féeriques. Cet espace d’art contemporain à ciel ouvert, situé dans l’arrondissement de Commercy engendre une alchimie rare entre la population, les 70 bénévoles de l’association et les artistes.

Le projet dessine une nouvelle façon de vivre la ruralité et de présenter les créations contemporaines, pour un public curieux qui peut fureter à loisir à travers les sept sentiers balisés (45 km en tout), proposant jusqu’à 5h de marche.

De juillet à fin septembre, sur 5 000 hectares de forêt, ce sont plus de 90 installations et sculptures qui sont visibles à ce jour, conçues avec des artistes à l’écoute du contexte forestier. Les 13 et 14 juillet seront inaugurées les sept nouvelles œuvres qui viennent enrichir la collection existante. Une occasion exceptionnelle pour les exposant et les promeneurs de se confronter de plain-pied aux questions du développement durable et de la défense de la nature. Parmi les intervenants du cru 2013, citons Julia Cottin (Fr), qui pour l’occasion explore les sous-sols de la forêt pour extraire une œuvre composée de cylindres sédimentaires. Le Néerlandais Maarten Vanden Eynde sera également de la partie, avec un assemblage sphérique monumental d’artefacts de la consommation courante, effigie stupéfiante de notre société. A ces actions à vocation pérennes, se greffent des animations ponctuelles comme les concerts des 12, 13 et 14 juillet dans les églises des villages de Ville-devant-Belrain, Nicey-sur-Aire et Dompcevrin.

Familles, club de randonneurs, écoles, amateurs d’art, visiteurs frontaliers ou vététistes… : le contexte du Vent des Forêts permet de rassembler une moyenne de 25 000 visiteurs par an et crée une dynamique liée au tourisme vert.

Pour accompagner la ballade et créer l’immersion totale, faîtes-vous une playlist thématique! Première pierre à l’édifice : La Foret de Lescop

Les Vents des Forêts, exposition à Fresnes-au-Mont et environs du 13 juillet à fin septembre
www.leventdesforets.org

Par Julien Pleis

Le by Zut alors dans la catégorie CULTURE, Exposition, LORRAINE

En réponse à Art, Wind & Fire

  1. Pingback: Le Vent des Forêts édition 2013 | ...

Ajouter un commentaire