Z-U-Tape Mars 2013

Nouveautés compulsives ou nuggets intemporelles, ou comment laisser respirer nos tatouages en ce printemps qui s’annonce. Une Z-U-Tape spéciale tattoo, en lien avec notre dossier consacré au sujet à paraître dans le prochain numéro de Zut !, c’est à dire très (très) vite ! Au programme : Edith Piaf, Black Rebel Motorcycle Club, un Daniel Darc en forme d’hommage, et pour la première fois dans la Z-U-Tape, du hip-hop et du R’n’B (depuis le gif de Beyoncé, dessiné avec brio par notre collaboratrice Laurence Bentz, la rédac’ vibre sous les beats US).

ZUT-WEB-Z-U-Tape_mars_Hugo-Mast_Tatouage

Illustration : Hugo Mast

Edith Piaf, L’homme à la Moto
Dans notre dossier tatouage, David Le Breton, anthropologue et sociologue français ayant beaucoup travaillé sur les thèmes du corps et de la trace, cite Mon Légionnaire d’Edith Piaf comme un exemple du glissement du tatouage vers la culture populaire. L’occasion pour nous d’écouter un autre morceau de la môme, construit de l’imagerie du tatouage : moto, veste en cuir et tatouage pour moman.

Serge Gainsbourg, Tatoué Jérémie
Sur l’album Couleur Café, très influencé par la musique afro-cubaine, Serge Gainsbourg nous offre l’histoire de Jérémie, tatoué d’un cœur sur le cœur, amoureux. C’est beau…

Daniel Darc, La Seule Fille sur Terre
Amours Suprêmes, sublime album du chanteur, regretté, avec deux chansons où il fait allusion au tatouage. Dans la très belle Un an et un jour, et dans La Seule Fille sur Terre, une belle histoire de romance légère. La relation de Daniel Darc au tatouage est par ailleurs assez forte : avant de se recouvrir totalement le bras de noir car il estime que trop de genres sont mélangés, il portait plusieurs dessins dont un serpent, une tête de mort, l’inscription Nevermore, un dragon et le logo de l’affiche de L’Homme au Bras d’Or.

Etienne Daho, Epaule Tatoo
Longtemps, le tatouage suscitait tout un vocable autour du vice. Autre exemple avec Suzy, arborant un tatouage sur l’épaule « à l’encre bleue dessiné » qui « sollicite les bas instincts » de notre Etienne national, audacieuse et indécente. Une image qui tend heureusement à disparaître, quoique… (Clin d’œil à notre Bruno à nous qui passe toujours un ou deux morceaux d’Etienne Daho à chaque fois que l’on boucle un magazine.)

Sade, Like a Tattoo
La belle d’origine nigérienne parle de porter l’amour comme un porte un tatouage. On en profite pour vous reparler de cette page inspirée du look de la chanteuse parue dans le Zut ! 15 (page 118).

David Byrne, The Rose Tattoo
A la manière d’un Serge Gainsbourg, David Byrne sort Rei Momo un album emmené par des rythmes cubains et hispaniques. Une chanson évoquant une rose tatouée, une image qui revient régulièrement sur les peaux.

The Who, Tattoo
Cette chanson écrit par Pete Townshend et chantée par Roger Daltrey évoque le tatouage comme un rite de passage à l’âge adulte. Deux frères se font tatouer, l’un « mère », l’autre une femme nue et se font lyncher par leurs parents.

The Cure, Boys Don’t Cry
Aucune allusion au tatouage dans cette chanson, juste une conviction en forme de private joke que tout le monde, hommes ou femmes, devrait porter le titre de cette chanson sur son corps.

Black Rebel Motorcycle Club, Beat the Devil’s Tattoo
Probablement la meilleure chanson de l’album, avec Long Way Down, évoquant le son primitif et tribal du groupe.

Black Flag, Rise Above
Il faut dire que la plupart des tatouages de noms de groupes sont souvent infects. Black Flag semble être l’exception qui confirme la règle avec ce tatouage singeant le logo du groupe : quatre barres rectangulaires qui lient le groupe au milieu du tatouage, ou comme le porte fièrement un de mes amis proches : Rise Above (coucou B. !).

2Pac, Tattoo Tears
Westside baaaby ! Une chanson sur l’album Still I Rise, troisième à être sorti à titre posthume avec le groupe Outlawz, évoquant le milieu des gangsters et plus loin, le tatouage en forme de larme qui est traditionnellement symbole d’une personne tuée.

Wiz Khalifa, Ink My Whole Body
Wiz Khalifa porte tellement de tatouages qu’il est impossible de les compter (« Got so many tats, you can’t even count’em up »). Selon cette chanson, il se fait piquer toutes les semaines sans jamais avoir la sensation d’en avoir suffisamment  Une relation extrême qui fait écho à la notion d’engagement dont beaucoup de tatoués parlent…

Ja Rule, Fat Joe et Ashanti, What’s Luv ?
Qu’est-ce que l’amour demande Ashanti ? Fat Joe répond que ce peut être un tatouage au milieu de la poitrine avec le nom de l’être aimé (« Tattoo on your chest with his name in the middle »). Enfin, c’était surtout un prétexte de playlister cette chanson devenue le symbole des heures que nous passons à énerver les collègues de la rédaction en écoutant du R’n’B super cheesy. Pardon.

Pour le reste, il vous faudra attendre encore quelques jours avant de feuilleter le prochain numéro sur Internet et un tout petit plus pour l’avoir en main…

Retrouvez toutes les Z-U-Tapes ici

Le by Cécile Becker dans la catégorie CULTURE, Musique

Ajouter un commentaire