ZAP : le magazine de l’école d’architecture de Strasbourg

Premier numéro de ZAP, le magazine de l’ENSAS. Couverture réalisée par Laurence Bentz.

L’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg a fait appel aux équipes de chicmedias (= nous, les mêmes qui éditons Zut et Novo) pour concevoir un magazine trimestriel et gratuit. Son objet ? Raconter ce qu’il se passe entre les murs de l’école (réflexions, projets, workshops, cours, questionnements), et qui fait forcément écho à nos manières d’envisager la ville. Le premier numéro du bien-nommé ZAP (Zone d’architecture possible) vient de sortir…

Le point de vue de Sylvia Dubost, rédactrice en chef
« La plupart des écoles d’architecture qui se sont lancées dans une politique d’édition ont choisi le format « revue » : leurs publications rassemblent des textes théoriques au long cours, et sont ainsi destinées avant tout aux enseignant.e.s et étudiant.e.s, en tout cas à un public de spécialistes. Or, l’architecture et la ville sont l’affaire de tous, et s’imposent aujourd’hui dans le débat public comme un enjeu majeur de la société qui vient. Dans le même temps, il apparaît que le grand public manque de culture architecturale. À travers un format magazine, plus abordable et plus largement diffusé, l’ENSAS ambitionne de sensibiliser un plus large public à ces questions, et à lui donner des outils pour participer au débat.
Ce magazine s’appuie sur toutes celles et tous ceux qui habitent et font vivre l’école – enseignant.e.s, étudiant.e.s, intervenant.e.s, conférencier.ère.s – et qui, en son sein, réinterrogent au quotidien le rôle de l’architecture et de l’architecte. Il relaiera leurs voix et, de numéro en numéro, affirmera l’ENSAS comme un acteur de la ville et du monde qui se construit. »

Le point de vue de Jean-François Briand, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg
« Victor Hugo disait de la beauté d’un édifice qu’elle appartient à tout le monde.
Parce que l’architecture est d’intérêt public, il était indispensable que l’ENSAS se dote d’un magazine qui permette d’aller à la rencontre de tous, et témoigne du formidable laboratoire d’idées que constitue l’école dans la cité, afin d’en faire partager les réflexions et les expérimentations.
À l’instar d’autres magazines en libre accès, il rend compte du rôle culturel de l’école, non seulement localement mais dans sa dimension européenne et internationale. Sous forme d’articles courts et de chroniques, il témoigne de la multiplicité des sujets abordés et de leur intensité dans un contexte d’évolution des savoirs face aux urgences environnementales. L’architecture et l’urbanisme constituent en effet la principale pierre de touche de notre cadre de vie et de ses évolutions.
ZAP : zone d’architecture possible, le titre se veut un clin d’œil à d’autres acronymes : ZAC, ZAD, etc… mais un clin d’œil optimiste car il évoque l’architecture et l’urbanisme comme le lieu des possibles, où il est non seulement permis mais indispensable d’inventer et d’innover. Lieu des possibles car la parole de ce magazine est volontairement libre, elle témoigne de l’énergie et de la conviction de nos enseignants, mais également de l’enthousiasme et de la maturité de nos étudiants face aux responsabilités qui les attendent.
Je souhaite que chacun s’en saisisse, non pas comme une tribune isolée mais comme un lieu de partage et d’échanges, qui sans exclure la confrontation des idées, s’inscrit dans la longue tradition de tolérance et d’humanisme de notre cité. »

> Lire le premier numéro du magazine ZAP
200 exemplaires disponibles à la Vitrine Zut, 14, rue Sainte-Hélène à Strasbourg

Le by Zut ! dans la catégorie Architecture, CULTURE, LIFESTYLE, STRASBOURG

Ajouter un commentaire